Roadtrip en Écosse #3 : l’île de Skye

Après une courte pause à regarder le train passer dans le dernier billet, aujourd’hui c’est pour l’Ile de Skye que l’on part pour y poser nos valises durant deux nuits. J’avais lu et on m’avait dit que l’Ile de Skye était magnifique… c’est un euphémisme : Skye est incroyable, magique et poignante et elle mérite d’y rester au moins deux nuits, si ce n’est plus encore. Puisque nous avions déjà pris le ferry pour se rendre sur l’Ile de Mull, cette fois pour économiser un peu c’est par la route et le pont qui relie l’Ile de Skye que nous sommes passés. Si vous souhaitez prendre le ferry, vous pouvez le faire à partir de Mallaig pour rejoindre l’île par Armadale.

L’Ile de Skye

L’Ile de Skye sera la seule étape où nous avons choisi d’y passer deux nuits plutôt qu’une : c’est le côté négatif des roadtrips, il faut parfois décider de passer plus ou moins de temps à certains endroits pour réussir à coller au temps passé sur place mais surtout à notre budget qui pour un roadtrip monte généralement assez vite. Skye, ce sera donc la grande étape du voyage et c’est ce que je vous conseille notamment de faire. Si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas à avoir une ou deux étapes avec plusieurs nuits passées au même endroit, c’est ce que l’on avait fait au Québec en ayant deux points de chute un peu plus longs, en Écosse c’est cet endroit là qui nous a permis de nous poser un peu plus longtemps pour profiter des lieux. Skye est toute petite mais regorge de lieux à voir, y rester une nuit aurait été bien trop court et… frustrant. Pour en profiter pleinement, je crois que trois nuits seraient parfaites ! C’est donc du côté de la petite ville d’Uig, au nord de l’île que nous avons posés nos bagages dans une petite cabane un peu ronde (appelée un Wigwam) à la vue de rêve sur les étendues de l’île. Pas un bruit, seul le mouvement des hélices de la petite éolienne venait apporter du mouvement au lieu. Un cadre parfait pour débuter cette nouvelle étape.

Notre longue journée sur Skye s’est faite de manière très logique, j’avais au préalable repéré tous les points d’intérêts de l’île (bon, l’île en elle même EST un point d’intérêt gigantesque) pour nous établir un petit parcours à suivre sans horaires particuliers. Mise à part la journée précédente où il fallait être à une heure précise au viaduc de Glenfinnan, puisque l’on est tout de même en vacances je ne fais jamais de programme à suivre à la lettre. Je note simplement sur mon petit carnet de route les endroits à voir et si on réussit à tout voir tant mieux, si non, tant pis ! Le tout est de garder en tête les choses qui nous font vraiment envie pour ne pas risquer d’être déçus en se disant le lendemain « Mince ! On voulait absolument voir ça et on a complètement oublié ». Vous saisissiez l’idée ? N’hésitez pas à vous référer à la petite carte illustrée ci-dessus, j’y ai noté notre parcours et tous les points que l’on a pu aller voir. Je ne vous cache pas que la journée a été plutôt chargée et que l’on n’a pas pu faire de randonnées (et vu notre niveau en randonnée ce n’est pas forcément si grave), mais cela nous donne une excellente excuse pour y retourner un jour et prendre un peu plus notre temps pour continuer d’explorer ce si bel endroit.

Côte Est : Quiraing, Kilt Rock, Lealt Falls & The Storr

Après une bonne nuit de sommeil et réveillés par la douce lumière dorée perçant par le petit hublot de notre cabane, démarrons ensemble notre longue journée pleine de promesses sur Skye. C’est donc en longeant la côte Est que l’on a pris la route en passant par le massif du Quiraing que je me suis promise à moi-même de retourner voir plus en détails tant il mérite d’y passer plusieurs heures. Rien que de parcourir les petites routes et de l’observer au loin était déjà magique ! Les sommets étaient recouverts d’épais et lourds nuages, donnant une atmosphère au lieu vraiment très particulière, à la fois menaçante et apaisante. Notre premier arrêt fut du côté du Kilt Rock, une grande falaise dont le motif rappelant le tartan des Kilts lui a directement inspiré son nom. À vrai dire je m’attendais à quelque chose de vraiment grandiose… et pas vraiment. Il y a toujours des choses que l’on a dans la tête et dont on a une image fictive un peu différente de la réalité, celui-ci en fait partie. La falaise est abrupte oui, mais n’est pas si haute que cela. C’est en poursuivant un peu notre route que l’on a découvert  Lealt Falls, des chutes enfoncées dans les terres et dont la rivière créée plonge dans la mer. Finalement, on a préféré cet endroit là par rapport à Kilt Rock.

Puis nous avons poursuivi notre route pour aller découvrir, à leur pied, Old Man of Storr, un monolithe de 55 mètres particulièrement impressionnant et acéré. Malgré le fait de passer 2 nuits sur Skye, nous n’y avions cependant qu’une seule journée complète. Difficile donc de s’arrêter de longues heures à chaque point. Cependant je n’ai pas eu l’impression de tout survoler, au contraire, cet avant-goût nous a encore plus donne une raison d’y retourner un jour pour découvrir l’île autrement une seconde fois. Notre niveau sportif n’étant pas incroyable, nous ne nous sommes donc pas frottés à la randonnée permettant d’aller au sommet de ces grandes roches typique du Old Man of Storr où l’on a continué notre route en longeant la côte. Il faisait très beau ce jour là et il y avait beaucoup de monde, je crois bien que c’est une randonnée à faire tôt le matin pour apprécier la lumière (ou le brouillard ?) du lieu. En tout cas, la prochaine fois que l’on ira sur Skye je noterai précieusement cette randonnée pour que l’on aille admirer la vue depuis le haut.

Pour nous ravitailler et prévoir notre pique-nique du jour, c’est du côté de la petite ville de Portree que l’on est allé s’acheter un paquet de chips et un repas froid. Petite et colorée, il y faisait bon et son ambiance paisible au bord de l’eau donnait envie de s’y installer pour quelques jours (quelques mois ?) et vivre au rythme des marées. Ces petites villes au bord de l’eau sont mes préférées : le temps semble passer plus lentement et les façades colorées lui donnent un air de vacances, où tous les habitants se connaissent et vont taper à la porte des uns et des autres pour prendre des nouvelles de leur quotidien.

Fairy Pools & Coral Beach

Nous sommes descendus ensuite tout au sud de l’île pour pique niquer sur le chemin des Fairy Pools et découvrir cette partie de Skye bien plus montagneuse que le nord de l’île. Nous n’avions au départ pas prévu d’y aller, c’est pourquoi le chemin jusqu’au vrai point de vue pour voir les Fairy Pools n’était pas dans notre « programme ». Cependant rien que la vue de ce petit chemin serpentant vers les montagnes, les petites cascades et le ruisseau nous ont suffit à aimer l’endroit. Bien sûr, l’idéal aurait été de monter tout en haut, mais il fallait que l’on regagne le nord de l’île si nous voulions être à l’heure pour notre toute dernière étape sur Skye pour cette journée.

Nous avons donc repris la route, freinés par un mouton sauteur sur notre chemin, pour finalement aller au dessus du château de Dunvegan (j’admets que ce nom nous a fait beaucoup rire…) à Claigan marcher pendant une bonne demi-heure le long de l’eau jusqu’à Coral Beach, un lieu aussi petit qu’irréel qui semble être un petit bout du Pacifique étant venu s’accrocher à l’Écosse. Par temps clair, l’eau y est d’un bleu turquoise et la plage d’un blanc éclatant, composée de restes séchés de coraux rouges. En grimpant sur la butte, on y a une vue magnifique et ce petit bout de verdure et d’eau claire contraste avec les plages noires précédant ce lieu. Pas de vaches, de chevaux ou de phoques ce jour là mais en ouvrant grand les yeux et en ayant un peu de chance, il semblerait que vous puissiez y trouver des compagnons à quatre pattes (ou à nageoires) pendant votre balade. Le vent y souffle encore une fois très fort alors si vous souhaitez y pique-niquer, veillez à bien vous abriter en bas de la butte pour y déjeuner paisiblement.

Neist Point Lighthouse

Coral Beach était notre avant dernière étape de la journée, car parmi toutes les choses que je souhaitais aller voir sur Skye, la principale était le phare de Neist Point et cette avancée de roches sur la mer. Il n’y a qu’une grosse vingtaine de kilomètres entre Claigan et Neist Point mais les routes sont toutes petites, en assez mauvais état et il est impossible de se calquer sur notre propre perception des distances. Il nous faudra une petite heure pour rejoindre cette si jolie pointe. J’étais terriblement impatiente d’y aller, ayant regardé des semaines en avance à quelle heure le soleil allait se coucher ce jour là pour savoir à peu près à quelle heure il faudrait que l’on y soit, sans assurance d’avoir évidemment un beau temps ce jour précis. Par chance, nous n’avons pas eu une seule goutte de pluie sur Skye et il a fait un temps absolument superbe toute la journée… nous avions donc la garantie que ça allait être très beau. Mais dire que ce lieu est très beau est un euphémisme et ne lui rend pas justice. Ce lieu m’a véritablement coupé le souffle et il va falloir que vous y alliez pour le voir de vos propres yeux pour comprendre à quel point le coucher de soleil (ou non) sur Neist Point est l’une des plus belles choses que j’ai pu voir jusqu’à maintenant. Les falaises acérées du lieu, le vert de l’herbe et les moutons qui paissent paisiblement sur les prairies de ce vaste nid à la pointe de l’île. Le phare tout petit, les marches raides, le vent et l’eau qui tapent contre les roches.

Nous y sommes arrivés vers 18h30 : la lumière commençait tout juste à baisser, nous laissant tout le temps nécessaire pour découvrir le lieu et marcher jusqu’au bout de la pointe, entrer dans l’enceinte de son phare et écouter le vent y souffler. Je vous en reparlerai dans le tout dernier article de cette série mais j’ai toujours eu très peur du vent, c’est le genre de phobies qui ne s’explique pas et bien que lorsque je suis en intérieur le bruit du vent m’apaise, lorsque je suis à l’inverse à l’extérieur et que celui-ci est violent, il me paralyse presque à certain moments. Je ne me suis donc pas attardée et me suis aidée des quelques rambardes présentes sur la pointe pour ne pas y faire (trop) attention. Nous avons regagné les terres pour trouver le point de vue nous donnant en panorama à la fois la forme typique en nid de Neist Point, ses falaises abruptes et au fond, le phare. La lumière était incroyable, venant taper les roches d’une jolie couleur dorée, contrastant avec le bleu-vert très sombre de l’eau. Impossible d’en partir : de minute en minute la scène devenait de plus en plus belle et on attendra les dernières lueurs du soleil pour rejoindre la voiture, les doigts paralysés par le vent et le froid des falaises.

Petite astuce : pour connaître l’heure de la Golden Hour selon l’endroit où vous êtes, j’ai sur mon téléphone l’application Golden Hour (tout simplement) qui donne le sens, l’heure et la météo selon la localisation choisie. Plutôt pratique lorsque vous n’êtes pas encore sur place le jour-même et que vous souhaitez connaître ces informations en avance.

Fairy Glen

Le lendemain, en quittant Uig où nous logions et puisque c’était sur notre route, nous en avons profité pour aller découvrir un (tout petit) bout des Fairy Glen. Puisque nous avions de la route pour rejoindre notre prochaine étape, nous n’avons pu y marcher que sur une toute petite distance, n’ayant pas la possibilité d’aller un peu plus loin encore pour découvrir le lieu dans son entièreté. À charge de revanche, Skye est une île qui mérite un séjour à part entière tant elle regorge de merveilles, de curiosité et de lieux à couper le souffle. Tout est beau, puissant, profond et coloré. Du vert, de l’ocre, du bleu sombre… Skye m’a semblé être un concentré de tout ce que vous pouvez voir de plus beau en Écosse et malgré sa petite taille, elle est si belle qu’elle est incontournable. En tout cas, j’ai l’île de Skye gravée dans un petit coin de ma tête avec la promesse d’y retourner un jour, c’est certain.

Il est à présent l’heure de vous laisser, nous avons ensuite repris la route pour quitter Skye depuis le pont pour nous diriger ensuite vers notre prochaine étape du côté d’Inverness. Mais cette étape fera partie du 4ème article Écossais !  J’espère que cette nouvelle étape vous aura faite voyager et si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la laisser dans les petits mots en dessous, je me ferai un plaisir d’y répondre.

Étape 1Étape 2

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

30 commentaires sur “Roadtrip en Écosse #3 : l’île de Skye

  • Repondre La Pipelette

    La beauté de tes photos ! :O
    Tellement de souvenirs qui me reviennent, merci pour ce bel article :)

  • Repondre Mathiilde

    C’est toujours aussi magnifique ! Et cette petite cabane est trop choux !

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Elle était vraiment adorable cette petite cabane, tellement reposante !

  • Repondre Chloé

    C’est si beau, apaisant et féérique…
    Et les photos sont magnifiques.
    J’ai une grande envie de sauter dans un avion et d’aller me perdre sur les routes d’Écosse.
    Merci pour cette jolie parenthèse dans ma journée !
    Chloé

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      J’espère que tu auras l’occasion d’y aller alors, c’est un pays qui mérite de s’y perdre et d’y rester des heures et des heures :)

  • Repondre Justine

    Les photos sont juste oufissimes, ça donne envie de partir tout de suite !! Magnifique, je rêve d’y aller :) Hâte de lire la suite.

  • Repondre La Gauf(f)re

    Superbes photos ! Ca me donne envie d’aller visiter cette partie de l’Ecosse :)

  • Repondre Sophie

    Ces falaises, ces couleurs donnent une vraie atmosphère médiévale et l’on se croirait bien dans GOT.
    Ces petites maisons, cette plage et ce phare nous donne un petit moment d’évasion le temps de cette lecture.

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Ahah c’est vrai que ça fait très GoT ! C’était incroyable comme paysage, j’étais scotchée !

  • Repondre Lilouuuu

    Mais que c’est beau, un rêve ! Toute cette nature, ça doit faire tellement de bien !
    Gros bisous
    http://lilouuuu.com

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      C’était tellement reposant, je rêve d’y retourner juste pour être de nouveau au calme et dans de grands espaces vides :)

  • Repondre Sam

    C’est vraiment superbe ! Merci de nous faire voyager avec vous par le biais de tes magnifiques photos et de tes mots ! Je suis à chaque fois très contente de lire la suite de tes aventures et je meurs d’envie d’y aller !

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Merci Sam, ça me fait vraiment plaisir de partager tout ça ! ❤️

  • Repondre Sirop de Fraise

    Superbe article et les photos sont magnifiques ! Bravo, quel boulot !

  • La Mouette
    Repondre La Mouette

    Merci beaucoup Aymie !

  • Repondre Mathilde

    Quel calme qui m’envahit en lisant tes articles et en admirant tes photos ! Elles sont splendides !
    De très beaux articles qui donnent vraiment envie de découvrir l’Écosse et cette fameuse île de Skye :)
    A la prochaine pour la suite !

  • Repondre marionromain

    Ca valait le coup de l’attendre, ce bel article ! J’en rêve la nuit, de l’île de Skye, et je vois bien pourquoi, rien qu’avec tes photos. J’irai un jour, j’irai !
    Je crois que ce que tu pointes du doigt est précisément ce que je trouve parfois frustrant, avec le road trip, cette impression de devoir quitter de petits paradis à peine après avoir commencé à se les approprier. J’aime bien, quand je voyage, « prendre le pouls » des endroits que je visite, et cela va généralement avec le fait d’y prendre le temps.

  • Repondre Lolli

    C’est vraiment magnifique, ces paysages immenses , ces landes … Cela a même un côté un peu mystique je trouve :)

  • Repondre Lucile

    Merci pour ces magnifiques photos :-) j’ai adoré revoir ces beaux endroits que j’ai eu la chance de découvrir en Octobre dernier. Nous on y a passé 5 jours et franchement on aurait pu rester plus longtemps sans problème il y avait encore des choses à voir !
    À Neist Point les moutons me faisaient trop stresser parce qu’ils grimpent n’importe où et j’avais toujours l’impression qu’ils allaient tomber dans le vide xD
    Pour le Old Man of Storr, franchement ça vaut le coup – je suis pas une bête de sport et je suis montée en haut donc c’est faisable :D mais il faut de vraies chaussures de marche et un bon coupe vent car en haut ça souffle beaucoup.

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Ahahah pour les moutons je me disais la même chose ! Celui que j’ai pris en photo (avec la lumière dorée) était tout près de la falaise et je craignais trop qu’il prenne peur et qu’il saute ! Le jour où on était en bas de l’Old Man of Storr il y avait un monde fou et il faisait chaud (en bas, en haut j’imagine que non !), pas des conditions idéales du coup mais la prochaine fois on ira très tôt pour aller voir la vue d’en haut !

  • Repondre Foxy Girl

    Je suis ravie de voir des photos de cette île qui m’a tant marqué. Et surtout de la voir à une période différente de celle où je suis partie. J’y étais allée pendant le mois d’Aout et le paysage a une autre ambiance. Mais je vois que même au mois d’Avril tout est aussi très beau. Aaaah comme j’ai envie d’y retourner!

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Ça donne envie d’y aller à toutes les périodes pour ne pas en rater une miette !

  • Repondre Marine

    Tes photos sont sublimes !! Je pars en famille découvrir l’Ecosse d’ici peu, avec un roadtrip pas très éloigné du tien finalement (dans le désordre, Inverness, Edimbourg, Skye, etc..). Merci pour l’astuce Golden Hour ! Avec ces belles photos, l’excitation du voyage est encore montée d’un cran. Merci !!

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Merci beaucoup Marine ! Profite le plus possible, ça passe si vite et c’est si beau ! <3

  • Repondre Clementine Tangerine

    Moi aussi je veux dormir dans un bothy, aaaaah ! Huhu.
    On n’a pas encore pris notre logement sur Skye (oui, on y retourne ENCORE, haha, mais cette île, comme Glencoe, me hante depuis que j’y suis allée pour la 1ere fois) du coup je vais voir… :D

    C’est du maërl sur les Coral Beaches, au fait. ☺ (qui se forme notamment sur les côtes… bretonnes !)
     
    J’aime beaucoup vos photos à deux. Elles sont superbes. Et elles changent beaucoup des photos que l’on peut faire sur Skye. ♥
     
    Concernant le Storr, j’avais eu du mal la première fois… Extrasystoles et compagnie (le surpoids et le thé !) Mais j’avais en tête, depuis cette fois-là, d’y retourner et de rencontrer ce vieil homme qui surveille Skye. Et j’y suis arrivée ! Même pas essoufflée ! J’étais à ses côtés l’année dernière, et cette année, j’y retourne. C’est mon pèlerinage en fait. C’était pour LUI que je voulais perdre ce poids qui m’empêchait de faire ce que je voulais.
    Est-ce que j’ai le droit de dire que je suis fière ? Je suis FIÈRE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.