• Une balade à Rennes : où manger, quoi visiter – partie 2

    Après les rues de Rennes à visiter dans la première partie de ce guide, cette seconde partie traitera elle de son côté des lieux plus précis à voir : des parcs, des monuments et des endroits clefs à visiter à Rennes. Si les ruelles de la ville sont superbes, il existe tout autant de monuments et de détails architecturaux magnifiques à découvrir ! Avec des deux parties, vous devriez à présent avoir suffisamment de choix pour organiser votre visite à Rennes ! On y va ?

    Lire plus

  • Une balade à Rennes : où manger, quoi visiter – partie 1

    Je reçois très régulièrement des messages me demandant quelles sont les choses à voir pour une personne étant de passage à Rennes et ne connaissant pas la ville. Comme un message est trop court pour y répondre de manière détaillée pour vous donner une idée sur le tourisme possible dans cette jolie ville Bretonne, j’ai eu envie de vous proposer cette Balade Rennaise, à faire en une journée ou deux selon le temps que vous avez et selon le temps que vous souhaitez passer entre les murs de cette jolie ville.

    Lire plus

  • En Montgolfière au dessus de la Loire

    [vc_row][vc_column][vc_column_text]

    Mardi et mercredi dernier, je quittais les terres Rennaises pour une micro-parenthèse au bord de la Loire, invitée par Festillant dont je vais vous parler, pour découvrir le temps de quelques heures la région.

    C’est donc à Saumur que je suis arrivée mardi matin et où j’ai retrouvé Amélie de So Girly Blog que j’étais vraiment ravie de rencontrer par la même occasion. Saumur, c’est une ville où je ne suis allée qu’une seule fois lorsque j’étais jeune ado mais que je connaissais plutôt bien de par son fameux Cadre Noir. À l’époque où j’étais encore passionnée d’équitation, cette École Nationale était pour moi de loin la meilleure et je regardais en boucle les vidéos de mes mini-DVD. De grands souvenirs donc !

    Mais ce n’est pas pour le Cadre Noir que je suis venue mais pour découvrir Festillant, la marque de vins sans alcool de chez Gratien et Meyer. Direction le domaine de Gratien et Meyer pour commencer la journée par une dégustation de ces fameux vins sans alcool. Le processus est vraiment étonnant : ce sont à la base des vins pétillants très classiques auxquels l’on a retiré l’alcool. La boisson finale ressemble donc à s’y méprendre à une boisson pétillante alcoolisée car elle en a gardé le goût. Je reste cependant très classique : parmi la gamme, mes préférés sont le blanc, le rosé et le pamplemousse, si vous êtes friands de vins aromatisés, celui à la fraise et au Mojito devraient vous plaire !

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11555″ img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11556″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »11557″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

    Après un délicieux repas pris à la Brasserie Le 7, cette fois on prend la direction d’Angers en empruntant la route longeant le bord de Loire. C’est là bas que l’on posera nos valises avant de partir visiter un peu la ville avec Amélie. Je n’avais encore jamais mis les pieds à Angers et quelle belle surprise : la ville est belle, le centre-ville animé et il y a plein de recoins qui méritent d’être découverts tant tout m’a semblé joli. Un vrai coup de cœur pour une ville que je ne connaissais pas du tout et où je retournerai avec plaisir pour en arpenter un peu plus les rues.

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11558″ img_size= »full »][vc_single_image image= »11585″ img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11559″ img_size= »full »][vc_single_image image= »11584″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »11560″ img_size= »full »][vc_single_image image= »11561″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11562″ img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11563″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

    En Montgolfière au dessus de la Loire :  Championnat Européen de Montgolfière à Brissac

    Enfin, c’est là que la journée a vraiment commencé. Comme beaucoup de monde je pense, faire de la montgolfière était un véritable rêve. Enfant lorsque j’habitais encore à la montagne, j’en voyais parfois voler doucement dans le ciel et ces gros ballons colorés, un peu kitsch parfois, m’ont toujours donné envie de découvrir le monde vue d’en haut.

    À Brissac s’est tenue pour la seconde fois le Championnat d’Europe de Montgolfière : des dizaines et des dizaines (pas loin de 80) de montgolfières de compétition ou « de loisirs » se rassemblent pour s’élever dans les airs et faire profiter à la région d’un spectacle fabuleux. Je suis certaine qu’il y en avait pile 99 ! 🎈😉

    J’ai manqué par 2 fois l’occasion d’en faire ces dernières années et à chaque fois, le coupable était le temps trop instable pour nous permettre de nous envoler. Car il faut que le temps soit parfait pour que la montgolfière puisse s’élever et se balader en toute sécurité. J’ai donc croisé les doigts depuis juin pour que ce moment ne soit pas annulé… et mardi dernier, tout était parfait ! Il faisait chaud, il n’y avait pas de vent ou presque et le coucher du soleil s’annonçait magnifique. Toutes les conditions étaient véritablement réunies pour faire de ce moment un moment idéal.

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »11566″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

    J’ai la chance de ne pas avoir peur du vide, je n’ai donc pas eu à gérer la peur qui pourrait paralyser beaucoup de personnes. Cependant, malgré toute ma bravoure, je dois bien admettre que lorsque chacun des ballons se sont gonflés autour de nous, une petite boule au ventre est venue m’accompagner tant je les ai trouvés impressionnants, ces grands ballons.

    Enjamber la grande nacelle d’osier du grand ballon rose de chez Festillant, s’accrocher aux poignées… et ça y est, on est dans les airs et ce château qui était à côté de nous un instant plus tôt est désormais au dessous de nos pieds ! Comment vous décrire ce moment autrement que par vous dire que c’était incroyable ? La lumière et les couleurs étaient dingues : cette si belle golden hour vue du ciel est encore plus belle que vue du sol. La sensation d’être suspendus dans les airs, sans aucune vitre ou structure métallique pour nous séparer des nuages n’a vraiment pas son pareil et lorsque le brûleur n’est pas actionné pour faire monter le ballon et le maintenir dans les airs, le silence, la fraîcheur et la quiétude des airs sont nos seuls compagnons.

    Découvrir la Loire autrement, observer les nuages se refléter sur l’eau, les bancs de sable serpenter entre les grandes étendues d’herbes, de champs et les villes et villages s’organiser de par leurs routes. Les reliefs sont différents et l’on se sent si petits qu’on ne réalise vraiment pas être à près de 2500 mètres au dessus du sol. Il y en a partout : des dizaines et des dizaines de ballons à nos côtés dans les airs, évoluant chacun à leur rythme et dans des directions qui n’appartiennent qu’à eux et au vent qui aura toujours le dessus sur notre trajectoire.

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11564″ img_size= »full »][vc_single_image image= »11571″ img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11565″ img_size= »full »][vc_single_image image= »11572″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »11577″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11569″ img_size= »full »][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_single_image image= »11570″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_single_image image= »11579″ img_size= »full »][vc_single_image image= »11574″ img_size= »full »][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

    Et puis au bout d’une heure, penser à déjà redescendre et choisir un champ presque au hasard pour retrouver la terre ferme et voir depuis le bas ce que l’on voyait depuis le haut. L’ambiance là haut était très chouette et nos compagnons de vols que nous ne connaissions pas avant étaient très agréables (et si vous passez par là, je vous passe le bonjour !).

    Mille mercis à Raphaël Tamargo, le chouette pilote qui nous a fait découvrir sa passion depuis la nacelle de son ballon, à Festillant pour nous avoir permis de faire ce vol incroyable et à la petite équipe d’Oxygen RP, c’était un chouette séjour et un second vol en Montgolfière fait définitivement partie de ma to do list à venir !

    J’espère en tout cas que ces quelques photos vous auront fait rêver ou peut-être même donné envie de grimper à bord d’un ballon coloré pour découvrir à votre tour cette si chouette expérience ?

    [/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

  • Balade à la Pointe du Grouin

    Lors de nos escapades où l’on va simplement se balader le temps d’une journée, j’emporte toujours mon appareil photo avec moi au cas où de jolis clichés pourraient être ramenés. Ce sont ces dimanches où l’on traine à la maison et puis où l’on se dit « et pourquoi est-ce que l’on n’irait pas se balader ? » et lorsque l’on emmène Newton c’est encore plus chouette de lui faire découvrir de nouveaux endroits ! Alors pourquoi ne pas vous montrer ces jolis endroits à travers des billets courts vous présentant des lieux qui méritent vraiment le détour ?

    Lire plus

  • Lyon, ma belle : balade & bonnes adresses

    Si j’aime beaucoup Rennes, la ville dans laquelle je vis, mon cœur sera toujours à quelques centaines kilomètres de là, à Lyon. Lyon, c’est la ville Lumière, celle qui s’éclaire chaque année et dont ses rebords de fenêtres se parent de lumignons lorsqu’il fait froid dans les rues et que l’air est givré. C’est la ville de naissance du cinéma, du théâtre, des bugnes, des pralines et de la soupe à l’oignon. C’est cette ville un peu du sud et un peu du nord, elle est au milieu, tout près des montagnes et de l’Italie. Originaire du Rhône-Alpes et ayant vécu toute mon enfance dans un petit village de montagne dans les Alpes, Lyon a cette saveur particulière d’une ville un peu spéciale à mes yeux. J’y suis retournée vivre un peu moins d’un an lors de ma toute première année d’études et même si j’en suis rapidement partie pour rejoindre Rennes, c’est bien Lyon qui tient la première place dans le podium de mes lieux favoris en France.

    Elle a cette saveur spéciale d’un Paris du sud : une ville colorée, culturelle et douce à vivre. Un endroit où la neige de l’hiver fait apprécier la chaleur de l’été. C’est une ville qui n’est pas toujours très propre et c’est pour ça qu’elle est belle : ses rues ont une odeur particulière, ses cours ont la fraîcheur des bâtiments du sud et ses grandes portes de bois ces centaines d’années d’histoire. C’est une ville qui vit mais qui est si paisible lors des soirées où l’on traine au bord des quais ou bien lors des dimanches au parc à savourer une barbe à papa en nourrissant les canards. Lyon, c’est tout ça : une ville que j’aime tant et qui me fait sentir cette bouffée de bonheur à peine les pieds sortis du train, c’est une ville qui me fait me sentir instantanément chez moi, même en l’ayant quittée depuis des années.


    Puisque je l’aime tant, en voici un aperçu si vous avez la chance d’y passer quelques jours. La clef est de ne pas forcément choisir des endroits précis à visiter mais de se laisser guider par ses ruelles pavées qui s’entrecroisent. Je n’y parle que de certains arrondissements : ceux que je connais le plus et que je préfère.

    La Presqu’île – 1er & 2ème arrondissement

    La presqu’île est bien la meilleure partie de Lyon. J’ai eu la chance d’y vivre, en plein cœur du premier arrondissement non loin de la place des Terreaux et c’est le coin où il y a tout : des endroits où sortir, où se balader, où manger et où découvrir des boutiques chouettes. Elle regroupe le premier et le deuxième arrondissement, le premier étant celui situé notamment sur les pentes de la Croix Rousse. C’est le quartier qui bouge et définitivement à voir si vous faites partie de la communauté LGBT puisque sa vie y est très active de par ses clubs, shops et associations y étant installés. Dans le 1er, vous pourrez donc découvrir la jolie place des Terreaux et sa fontaine (en rénovation en ce moment) bien connue mais aussi son musée des Beaux Arts ! Si vous ne souhaitez pas le visiter, ne manquez tout de même pas d’entrer dans ses bâtiments pour découvrir son jardin qui offre un petit coin de verdure idéal pour y déjeuner le midi sur l’un de ses bancs.

    Diploid Lyon
    Pour prendre un petit déjeuner avant d’entamer une longue journée, coup de cœur pour café-restaurant Diploid au 18 rue de la Platière. Vous pourrez y petit déjeuner, y manger le midi ou bien y chercher une part de gâteau en cas de petite faim impromptue. Les pancakes sont délicieux, le latte parfait et commencer une journée par du sirop d’érable c’est forcément passer une bonne journée. Le bonus ? Les personnes qui y travaillent sont très cool !

    Yabio Lyon burger
    Pour le midi, pourquoi n’iriez-vous pas manger un burger chez Yabio, au 19 rue Garet ? Le burger Vegan est délicieux, croustillant et plein de saveurs. Une pause parfaite à deux pas de l’Hôtel de Ville avant de continuer votre visite du quartier !

    Le deuxième arrondissement quant à lui est un peu plus huppé, c’est le quartier commerçant où se trouvent tous les beaux appartement de la ville. Traversé par la rue de la République, c’est dans le deuxième arrondissement que vous trouverez la fameuse place Bellecour, cette jolie place au sable rosé où débutent très souvent les grandes manifestations. En cas de panne d’inspiration pour dîner le soir, la Rue Mercière est l’incontournable de l’arrondissement : composée uniquement de restaurants, vous réussirez forcément à trouver un endroit qui saura satisfaire vos papilles.

    Pour y faire du shopping et découvrir de chouettes boutiques, ces deux arrondissements sont parfaits : sans avoir d’adresses particulières à vous conseiller, n’hésitez pas à parcourir chacune des rues, c’est comme ça que j’ai toujours découvert de jolies boutiques !

    À l’embranchement entre la rue des Capucins et la rue Saint-Polycarpe, vous découvrirez une adorable petite place ronde sur laquelle vous aurez le choix entre Tralala, un restaurant de street food bio, La Boîte à Café, un café qui comme son nom l’indique est idéal pour venir y boire une boisson chaude ou bien même y passer un peu de temps et travailler et enfin, le Nuage Café qui en plus de proposer une carte de boissons chaudes (thés, cafés, chocolats…) aura forcément de délicieux gâteaux à vous proposer ! N’hésitez pas à aller découvrir les rues alentours : c’est le quartier des galeries d’art, des boutiques d’artistes et des petits créateurs.

    La Croix Rousse – 4ème

    Les pentes de la Croix Rousse à la limite du 1er arrondissement sont définitivement à voir, puis dans le 4ème arrondissement, le quartier de la Croix Rousse en lui-même si vous grimpez un peu plus haut, à pied ou en métro en empruntant la ligne C depuis l’Hôtel de Ville. C’est le quartier des Canuts, des ouvriers tisserands de la soie qui initièrent les premières révoltes ouvrières et qui ont définitivement un rôle prédominant dans l’avancée des avantages sociaux des ouvriers. La Croix Rousse c’est pour moi un petit village dans Lyon : l’ambiance y est douce et agréable et à deux pas du centre ville.

    Le Vieux Lyon : Fourvière, Saint-Jean et ses traboules – 5ème

    Pour accéder au Vieux Lyon, empruntez l’une des passerelles qui permet de passer de l’autre côté de la Saône. La passerelle Saint-Vincent est ma préférée : elle vous permet en plus de découvrir juste à son début côte presqu’île la très fameuse Fresque des Lyonnais, une large fresque peinte sur un bâtiment entre 1994 et 1995 et sur laquelle vous pourrez jouer à reconnaître les grandes figures de l’histoire Lyonnaise : Antoine de Saint Exupéry, les frères Lumières… et même Bernard Pivot ! Elle est magnifique et met à rude épreuve votre culture générale !

    Une fois la Saône traversée, levez le regard : le quartier Saint-Jean regorge de merveilles, à vos pieds comme plus haut. Le quartier Saint-Jean c’est le quartier historique et gastronomique de Lyon : c’est là où vous pourrez y vivre la vraie expérience des typiques bouchons lyonnais. Végétarienne oblige, mention spéciale à la soupe à l’oignon qui est l’un de mes pêchés mignons depuis toute petite ! Plus il y a de croutons, mieux c’est ! Si vous cherchez un peu et que vous osez pousser quelques portes, vous pourrez peut-être tomber sur les traboules du vieux Lyon : des passages datant de la Renaissance qui passent de part en part de cours d’immeubles pour faire le lien entre deux rues.

    C’est d’ailleurs dans le quartier Saint-Jean que vous pourrez découvrir le Musée Miniature & Cinéma qui regroupe à la fois des scènes miniatures d’espaces de la vie quotidienne ainsi que toute une partie dédiée au cinéma dans laquelle vous pourrez découvrir des objets et costumes tirés de tournages de films cultes ! Je vous conseille vraiment d’y faire un tour, l’entrée coûte 9€ pour les adultes et la visite est très chouette, en plus de vous permettre de découvrir l’intérieur de la Maison des Avocats, un bâtiment classé au patrimoine de l’UNESCO et typique de la Renaissance.

    Non loin du musée sur la Place de la Baleine, c’est chez Terre Adélice qu’il vous faudra vous arrêter pour déguster l’un des nombreux parfums de glaces et de sorbets de la boutique. Pour ma part ce jour là c’est un duo pralines et pêche de vigne que j’ai choisi de goûter. Attention, les portions sont délicieusement copieuses ! Et pour poursuivre un peu plus votre découverte du patrimoine culinaire de Lyon, n’oubliez pas d’aller vous acheter un paquet de pralines roses (ou bien de déguster une tarte à la praline ou un Saint Genix ?) chez Pralus au 27 rue Saint-Jean. Si il y a une seule chose à acheter à Lyon, ce sont bien les pralines ! C’est sans aucun doute ma propre madeleine de Proust depuis que je suis toute petite.


    En grimpant plus haut après avoir visité le quartier Saint-Jean, à pieds ou bien en empruntant le funiculaire, vous atteindrez la basilique de Fourvière depuis laquelle vous aurez une vue panoramique sur toute la ville et ses toits aux tuiles rouges. L’intérieur de la basilique est très beau et le cadre dans lequel elle se situe l’est tout autant. Mon conseil pour découvrir cet endroit de la ville : monter jusqu’en haut par le funiculaire puis redescendre à pieds par le chemin qui serpente au bas de la basilique puis par les nombreuses marches qui rejoignent le quartier Saint-Jean.

    Le parc de la Tête d’Or – 6ème

    Enfin, l’incontournable de Lyon pour prendre un peu l’air c’est bien l’immense parc de la Tête d’Or où vous pourrez y faire du pédalo, vous y balader après son nombreuses allées, y déguster de façon ultra régressive une immense barbe à papa ou bien aller découvrir son jardin botanique et ses sublimes serres de fer et de verre. Créé en 1857, la même année que Central Park, par les frères Denis et Eugène Bühler (qui sont également à l’origine du parc du Thabor de Rennes), le parc est si grand qu’il vous faudra sûrement y revenir pour en profiter pleinement et le découvrir en entier. De toute façon, il est tellement chouette qu’il faut que vous y retourniez !

    Pour revenir dans le centre, longez les quais du Rhône pour découvrir ses nombreuses péniches où vous pouvez y manger ou y boire un verre. En allant un peu plus bas au niveau de Bellecour vous pourrez même découvrir sa grande et belle piscine ouverte !

    Pour se loger à Lyon ? Expedia Lyon, regorge de bonnes adresses pour des budgets assez différents, allant de la simple chambre d’hôtel à l’appart’hôtel si vous y êtes de passage pour y travailler. Privilégiez les quartiers cités plus haut et plus précisément la presqu’île et son 1er et 2ème arrondissements depuis laquelle vous pourrez facilement visiter chacun des arrondissements alentours et ainsi découvrir pleinement cette ville que j’aime tant. Tout se fait facilement à pieds si vous prenez le temps de flâner dans ses rues mais Lyon est très bien desservie de par ses lignes de bus, de tram et de métro !

    Lyon au final, c’est une ville qui se déguste : c’est une ville de culture, de gastronomie, d’architecture et de belles couleurs. C’est une ville qui se parcourt en long, puis en large et enfin en travers, pour apprendre à connaître ses ruelles, ses jolis passages et ses curiosités qui surprennent. C’est un endroit que j’ai l’impression n’avoir jamais quitté, j’en connais encore les jolis coins, les raccourcis et les bonnes adresses et ce sera au fond, toujours un peu ma maison.

    Lyon, ma belle, quand est-ce que l’on se revoit ? Tu me manques déjà !

    Création de contenu pour Expedia.

    EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

    EnregistrerEnregistrer