Randonnée au coucher du soleil sur le Mont Royal

Pendant 2h au début du mois d’août, j’ai participé avec Flavien a une randonnée sur le Mont Royal à laquelle on avait été invités pour nous le faire découvrir sous un nouvel angle. Le thème ? Randonner sur le Mont Royal à la lueur du coucher du soleil. On y va souvent : en fin de journée pour sa jolie lumière, l’hiver lorsqu’il est recouvert de neige, à la fin de l’automne l’an dernier lorsque les feuilles colorées des arbres lui donnaient une atmosphère toute particulière… mais l’idée de le découvrir autrement nous plaisait bien. Et puis on vit ici depuis moins d’un an alors toute occasion pour en apprendre un peu plus sur notre nouvelle ville est accueillie avec plaisir ! C’est via Les Amis de la Montagne que l’on ainsi pu chausser nos baskets, glisser une pellicule dans mon appareil photo et en arpenter ses chemins pour le connaître un peu plus, découvrir un bout de son histoire et apprécier encore plus cet espace sauvage en plein milieu d’une si grande ville comme Montréal. S’il y a bien une chose à faire si vous venez ici, c’est le Mont Royal pour vous remplir de l’air de sa forêt entre deux balades en ville.

Un peu d’informations à propos du Mont Royal

Mais d’abord, un peu d’Histoire. Découvert par Jacques Cartier en 1535, ce fameux Malouin qui a exploré le territoire du Québec, c’est d’ailleurs plus tard d’après le nom donné de Mont Royal que la ville tirera son nom. Aujourd’hui, les buildings de la ville n’ont d’ailleurs pas le droit de dépasser le point culminant du mont, ce dans le but de préserver toute la grandeur du Mont Royal (234m de hauteur) et de le laisser dominer la ville. Malgré son air sauvage, le parc du Mont Royal a bien été aménagé et pas par n’importe qui : c’est Frederick Law Olmsted, l’architecte-paysagiste américain qui fut également et notamment le concepteur de Central Park à New York ! Autre information concernant cette fois la flore du parc : de nombreux érables peuplant le Mont ne sont pas tous des érables à sucre mais des érables de Norvège ! Il est d’ailleurs à présent interdit d’en planter aux abords du Mont Royal pour veiller à contrôler sa croissance qui tendrait à remplacer l’érable à sucre. Autre fait, il a même réussi à se faire une place sur les nouveaux billets Canadiens ! Dans certains états aux États-Unis il est absolument interdit d’en planter tant il prolifère et remplace bien trop vite toutes les autres espèces. Si on peut le reconnaître facilement d’un érable à sucre en observant ses feuilles, l’automne, l’érable de Norvège se part d’une simple couleur jaune pâle tandis que l’érable à sucre offre lui toute une palette de couleurs passant du jaune au rouge vif.

Qui sont les Amis de la Montagne ?

Pour vous parler un peu plus des Amis de la Montagne, c’est un organisme à but non lucratif ayant à coeur de préserver, protéger et sensibiliser en mettant en valeur le Mont Royal et son environnement. Les personnes qui y travaillent prennent ainsi soin de ce large parc de plus de 2km2 créé en 1876, protégeant sa flore en repérant les arbres malades par exemple, en replantant des espèces et en sensibilisant les personnes qui viennent le visiter à propos de la faune qui l’occupe. Tout au long de l’année vous pouvez participer aux randonnées et à toutes les activités qui y sont proposées en variant selon la saison. Printemps, été, automne, hiver… le parc a plusieurs visages et vaut vraiment le détour ! Ainsi l’hiver vous pourrez découvrir le Mont Royal et ses sentiers en raquettes tandis que l’été vous pouvez vous détendre à bord d’une chaloupe sur le lac aux Castors ! Le parc est si grand qu’il est facile de se sentir en pleine forêt sans personne autour alors même que vous vous trouvez toujours en pleine ville.

Cette année tous les vendredis jusqu’au 30 août prochain vous pouvez participer à une Randonnée au coucher du soleil absolument parfaite ! Elle est proposée à 20$ (avec mocktail et bouchées à la fin, face au lac aux Castors et sa jolie lumière), dure environ 2h et vous fait découvrir ses chemins cachés et ses jolies vues sur la ville tout en profitant de la jolie lumière dorée de l’été qui rend la nature encore plus belle. Nous sommes donc partis de la Maison Smith, où vous pouvez boire un verre et découvrir dans son couloir l’histoire du parc et toute son évolution depuis sa création, pour emprunter un petit chemin nous faisant passer dans les marécages du parc, observer la jolie vue sur la ville et poursuivre notre randonnée à travers la forêt éclairée par les rayons du soleil couchant.

J’ai d’ailleurs une surprise pour vous puisqu’avec le code FLORENCE15 vous bénéficiez de 15% de réduction sur votre réservation pour cette randonnée en particulier
(je ne touche aucune commission sur ce code, j’ai simplement été invitée pour découvrir les randonnées proposées par l’association !).

Il y a un vrai problème en ville actuellement : que ce soit à Montréal ou non, la ville prend de plus en plus le pas sur la faune qui l’entoure et si vous venez par ici ne soyez pas étonné·e·s d’y croiser autant de ratons-laveurs. Ils sont mignons, c’est certain (leur petit masque et leur démarche me font trop rire !), mais beaucoup trop nombreux et surtout porteurs de maladies qu’ils transmettent notamment aux écureuils ainsi qu’aux chiens. Il est d’ailleurs interdit de les nourrir et je vous conseille aussi vivement d’éviter de vouloir les caresser, vous verrez qu’ils sont très peu peureux et viendront rapidement vers vous voir si vous n’avez pas un paquet de chips à leur donner (ou à vous voler !). Parlons faune d’ailleurs : comme partout dans Montréal, vous pourrez croiser sur le Mont Royal plusieurs espèces comme des écureuils, des raton-laveurs, des chauve-souris, des marmottes, des chouettes (comme celle de la toute première photo croisée par hasard !), des lapins, renards, petits rongeurs, des mouffettes et même des lucioles en été lorsqu’il fait chaud et que la nuit tombe dans la forêt.

Les coins à voir sur le Mont Royal

Découvrir le e belvédère Camillien-Houde pour sa superbe vue sur downtown
L’hiver : chausser des skis de fond et parcourir les 22km de pistes du territoire, des patins pour glisser sur le lac ou faire de la luge sur les pentes du parc
L’été : se balader à travers la forêt ou faire un tour en chaloupe sur le lac aux Castors
Aller se réchauffer lorsqu’il pleut ou neige au sein du Chalet du Mont Royal sur le belvédère

Mille mercis aux Amis de la Montagne pour cette si chouette randonnée !
C’était un moment vraiment agréable à passer, n’hésitez pas à consulter leur site
et les prochaines randonnées proposées si vous vivez dans le coin ou si vous êtes de passage par ici prochainement.

2 commentaires sur “Randonnée au coucher du soleil sur le Mont Royal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.