L’année passée, puis celle à venir

Ce n’est pas une surprise, 2020 n’a pas été une année incroyable. Toutefois si je n’ai pas non plus réussi à en faire une année fabuleuse, j’ai eu envie de faire le point avec moi-même et d’écrire, un mug de thé chaud près de moi, ce dont a été constitué mon année 2020. De prendre le temps de constater de ces petites choses chouettes qui ont réussi à rythmer une année qui restera dans les manuels scolaires à venir. J’aime bien faire le point, je le fais toujours un peu en septembre puis une nouvelle fois en janvier (ou l’inverse) et je trouve ça utile, de se poser, de réfléchir, de voir ce qui a fonctionné pour nous ou pas. Je ne suis pas du tout pro-développement personnel, c’est un sujet que je souhaite d’ailleurs vraiment aborder et qui me trotte dans la tête depuis quelques années, je ne cherche pas à atteindre cette « meilleure version de moi-même » mais j’aime quand même prendre soin de moi, souffler, laisser de côté ce qui ne fonctionne pas et essayer d’améliorer des points qui mériteraient un peu plus de mon attention. Alors aujourd’hui, faisons le point.

Mais tout d’abord permettez-moi de vous adresser mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année à venir !

Pas de plans sur la comète, si on a bien compris quelque chose — à la dure — c’est qu’on ne peut jamais rien prévoir. Prêtons attention aux petites choses, à ces beaux éclats du quotidien, à cette première gorgée de thé lorsqu’il fait froid, à l’odeur du pain chaud de la boulangerie dans la rue, aux premiers flocons de l’hiver, au retour du soleil sur notre peau l’été… à toutes ces choses qui si elles ne paraissent pas fantastiques sont tout simplement belles et reposantes. En 2019 je m’étais « fixée un mot », c’était le mot Quiétude. J’avais bien ri (jaune) ensuite lorsque j’avais découvert que 2019 allait être pour moi une année un peu terrible de chamboulement et de briques à remettre les unes sur les autres. Je pensais naïvement que je pourrais me reposer en 2020 et… bon, vous connaissez la suite. Alors pour la suite, prenez soin de vous, autant que vous le pouvez, ne repoussez plus si vous en avez la possibilité cette prise de rendez-vous chez un·e psychologue si vous en ressentez le besoin, achetez cette paire de chaussures qui vous fait trop envie depuis des mois, on s’en fiche, c’est chouette de se faire plaisir ! Ne craignez pas de vous mettre au dessin, tout le monde a commencé en n’étant pas très bon mais commencer c’est déjà un super début. Bref vous l’avez compris, parfois on se dit que l’on fera des choses plus tard mais si vous en avez la possibilité, changer un peu votre planning peut aussi être très chouette.

J’ai vécu une année bizarre (vous allez me dire : qui ne l’a pas vécu de cette façon ? et vous aurez raison, on s’en rappellera c’est certain), j’ai traversé les confinements en ayant l’impression que rien ne changeait, ne pouvant pas faire de pause à ce moment là et j’ai senti que je m’essoufflais au fil des mois, enviant presque les personnes qui étaient vraiment au ralenti et pour qui ce premier confinement et les suivants notamment étaient des temps de repos, d’arrêt. J’ai travaillé toute l’année et si j’ai pourtant travaillé, professionnellement ça n’a vraiment pas été une bonne année. Cela fera 5 ans en 2021 que je me suis lancée en tant que graphiste-illustratrice indépendante et cette année, j’ai retrouvé cette boule au ventre d’avoir un peu du mal à joindre les deux bouts, surtout en cette fin d’année où j’ai accepté à contre-cœur des projets pourtant chouettes mais pas très bien payés et de voir mon compte en banque vide disons le, par manque de choix. Je déteste ça, parce qu’accepter d’être mal payée c’est tirer vers le bas ma profession mais en même temps, parfois, on n’a pas le choix. Quelques euros/dollars valent mieux que rien du tout, autant pour le compte en banque que pour le moral. Pourtant il y a tout de même eu des choses chouettes et malgré tout ça j’ai tout de même commencé à entrevoir ce vers quoi je souhaitais aller, j’en reparlerai dans la suite de cet article mais ça n’a pas non plus été une année à jeter à la poubelle professionnellement parlant !

En 2020 je me suis remise à lire et je crois que c’est ce qui a en partie sauvé ma santé mentale. Je m’y suis mise tardivement, ai commencé l’année avec quelques albums graphiques puis me suis vraiment remise à lire comme j’en avais l’habitude plus jeune en début d’été. Et quel bonheur ! Avoir réussi à enfin retrouver le plaisir de la lecture me procure cette petite fierté dont j’avais besoin, de vraiment m’accorder du temps pour moi, de me replonger dans cette sensation de tourner à toute allure les pages, d’être plongée dans des histoires haletantes et des récits qui me captivent. J’ai mêlé albums graphiques à albums jeunesse, lectures plus militantes et romans et ai commencé à lire de plus en plus de versions originales (pour lire en anglais et aussi pour ajouter à ma bibliothèque des récits que j’aime imprimés dans ces si belles éditions en hardcover que les maisons d’édition anglo-saxonnes savent si bien faire). Je répertorie toutes mes lectures en cours et à venir sur mon profil Goodreads si vous souhaitez m’y suivre (il faudrait d’ailleurs que je m’occupe de mettre un peu à jour pour y ajouter toutes les lectures qui m’ont marquées de quand j’étais plus jeune, je pense notamment à Eragon que j’avais adoré ou encore La Quête d’Ewilan qui a bercé mon adolescence). J’ai vraiment envie de continuer dans cette lancée car vraiment, j’ai toujours adoré lire et ça me manquait de ne pas réussir à m’y remettre vraiment. J’ai envie de lire plein de choses, de poursuivre mes lectures militantes, de varier mes lectures, de lire sur l’antiracisme, le féminisme et également de façon plus précise sur l’Histoire du Canada et des Peuples Premiers.

Parmi les lectures que j'ai vraiment aimé il y a ces trois là :

Moi les hommes, je les déteste — de Pauline Harmange pour laquelle j'ai beaucoup d'estime et qui a écrit un essai à la fois puissant et plein d'espoir et d'appel à la sororité
Betty — Tiffany McDaniel - Un récit parfois difficile mais particulièrement beau, brut et puissant qui parle d'une histoire de famille en Ohio dans les années 60-70. Le récit parle des racines Cherokee d'une famille, de racisme et de vie, c'est une histoire juste, réelle et merveilleusement bien écrite, une histoire un peu religieuse mais de ces croyances que l'on sent profondes, ancrées et presque sacrées. Un vrai coup de cœur !

The Vanishing Half — Brit Bennett - Un roman que j'ai adoré et que j'ai eu du mal à lâcher une fois plongée dedans, l'histoire parle de white-passing, de racisme, de vécus qui se séparent, de famille et de secrets... je vous le conseille vivement, c'est l'une de mes dernières belles découvertes de l'année !

J’ai dessiné encore un peu plus que l’année précédente pour moi. D’ailleurs, malgré le bilan professionnel plutôt négatif de cette année, ces travaux plus personnels m’ont permis de remplir un peu plus mon portfolio, de m’entraîner, de développer mon style, d’expérimenter et à force, d’avoir de petits contrats dont les inspirations été directement tirées dans les mails que m’envoyaient mes clients de ces travaux personnels là. Je culpabilise parfois de ne pas suffisamment travailler à développer mon style dans un but professionnel et pourtant, c’est dans mes projets plus personnels que je prends évidemment plus de plaisir et que cela doit indubitablement se voir.

Enfin, j’ai appris à dire non et à vraiment dire ce que je ressens, ce que je veux faire ou ne pas faire : le premier confinement a été pour moi un vrai moment de soulagement. Enfin, je n’avais plus aucune obligations sociales, plus besoin de me forcer, je crois que pour la première fois de ma vie pendant ces quelques semaines j’ai expérimenté le fait de n’être stressée par rien, d’être juste reposée et sereine. Ça m’a complètement débloquée : depuis j’apprends à vraiment dire quand je n’ai pas envie de faire quelque chose ou au moins d’expliciter un peu plus ce que je pense et de ne plus (ou moins) faire semblant. De sortir si j’ai envie de sortir ou de rester chez moi si c’est ce que je préfère. Mais étonnamment ce déblocage m’a aussi donné envie de plus profiter des moments où je vois mes amis, de savourer chaque moment et de collectionner les souvenirs, de profiter et d’initier parfois les rassemblements. La pandémie a poussé ça c’est certain : on se voit peu alors lorsque l’on peut se voir, on essaye d’en profiter le plus possible.

En 2020 sur le blog il y a eu…

Si j’écris beaucoup moins qu’auparavant sur mon blog, je tâche tout de même d’y accorder du temps et cela reste toujours un plaisir d’y revenir et d’y publier des articles. Les blogs sont moins populaires et moins consultés mais malgré tout j’aime toujours en consulter (moins qu’avant c’est vrai)
et je ne souhaite pas abandonner le mien, cela fera d’ailleurs 10 ans en 2021 que La Mouette existe ! Cette année donc j’ai écrit, voici quelques uns des articles que j’ai le plus aimé préparer :

Je vous ai parlé de Comment je suis devenue féministe, un article que j’ai beaucoup aimé écrire et qui m’a fait reprendre un peu mon blog, comme lorsque j’y écrivais très régulièrement (cela rejoint d’ailleurs mon souhait d’écrire plus !). Il faisait écho à un article publié plus tôt dans l’année à l’occasion du 8 mars où je parlais de la (ma) colère.

J’ai également illustré et écrit toute une série à propos de l’autisme publiée tout au long du mois d’avril, ce mois étant un mois (notamment le 2 avril principalement) dédié à la sensibilisation au sujet de l’autisme. Tous les textes ont ensuite été rassemblés sur mon blog et les illustrations, elles, sont à voir sur mon compte Instagram.

J’ai également publié en tout début d’année un article sur lequel je travaillais depuis quelques mois où je vous parlais de ma pratique de la photographie mais qui était surtout un guide pour vous apprendre à vous améliorer dans lequel j’y ai disséminé plein d’astuces et d’exemples dans le but de vous aider. J’ai mis de longs mois à le préparer, c’est un bon exemple de ma façon d’écrire désormais par rapport à avant : je passe rarement de longues journées à écrire un seul et même article et les écris plutôt par petits bouts jusqu’à temps d’atteindre la densité de contenu que je souhaite.

En 2021 il y a plein d’autres choses dont j’aimerais parler : j’aimerais continuer cette mini-série commencée appelée « Comment je… » en abordant par exemple le thème du végétarisme puisque cela fera 6 ans que j’ai pris cette décision mais également des thèmes un peu plus quotidiens liés à ma vie personnelle et professionnelle pour vous raconter comment je suis devenue illustratrice et également comment je suis devenue freelance (j’ignore encore si les deux articles devraient s’écrire en un seul ou non ?).

Pour 2021, je souhaite…

Et puis pour l’année à venir, si je ne prends jamais de résolution j’ai tout de même envie d’avoir en tête des envies, des projets, des choses que j’aimerais faire et qui ne nécessitent en aucun cas la résolution ou non de la pandémie en cours
(pas de « j’ai envie d’aller voir le Grand Canyon puisque notre prochain voyage aux USA ne risque pas d’arriver avant un bout de temps), alors voilà ma petite liste de souhaits personnels :

Pour commencer, j’aimerais vraiment commencer à travailler sur mon propre livre illustré pour enfant. J’en rêve depuis des années et je crois qu’il est temps que j’y accorde vraiment un peu de mon temps. Je ne me fixe pas de deadline mais j’aimerais vraiment m’y mettre, y réfléchir sérieusement autant pour l’histoire que pour les illustrations, j’ai beau travailler parfois sur des livres, l’illustration jeunesse pour une histoire c’est un domaine que je ne connais pas du tout et qui est complètement différent alors si je me sens un peu perdue, je ne perds rien à y réfléchir et à travailler dessus dans mon coin !

Tirer vers le haut mon métier : cela fera donc bientôt 5 ans que je travaille à mon compte et cette année j’ai eu l’impression de stagner. La situation actuelle n’aide pas c’est certain ! Mais tout de même, j’aimerais aller vers ce sur quoi j’aimerais plus travailler. J’aimerais par exemple beaucoup faire plus d’éditorial, à savoir illustrer des articles, travailler pour des magazines…, continuer de travailler en édition et développer de manière générale mon activité pour travailler sur des projets qui me plaisent vraiment. Pour ça je sais qu’il faut que je travaille de mon côté sur mon portfolio, que je trouve ce sur quoi j’ai absolument envie de travailler et comment le faire. J’espère vraiment que 2021 sera pour moi une meilleure année sur ce point là !

Écrire pour moi : j’écrivais beaucoup lorsque j’étais adolescente, parfois des petites nouvelles, de tout petits textes (même des fanfictions haha !) et j’ai envie de reprendre : je me suis offert un beau stylo plume récemment ainsi qu’un journal pour écrire pour moi, comme lorsque l’on tenait un journal intime lorsque l’on était plus jeune et ces dernières semaines à force de voir le retour du “journaling” (ça me fait toujours rire ces termes appliqués à des trucs aussi bêtes qu’écrire dans un journal mais en vrai, c’est bien ça) l’idée a fait son chemin dans mon esprit et je crois que ça me ferait du bien de me réserver un peu de temps à autre pour écrire et dénouer un peu mes pensées.

Travailler encore plus sur moi et ma santé mentale : depuis août je n’ai pas réussi à faire une seule vraie nuit complète, je fais constamment des insomnies, ai du mal à m’endormir, me réveille en pleine nuit et me réveiller tôt le matin et si étonnamment mon énergie n’en pâtit pas autant qu’elle devrait le faire, ces nuits entrecoupées m’épuisent et me font être angoissée chaque soir à l’idée de devoir aller dormir, sachant que je ne vais pas passer une bonne nuit. Si la journée je ne suis pas particulièrement angoissée, visiblement je le suis inconsciemment. À juste titre : comment être sereine en ce moment ? Cependant je pense trop, tout le temps, constamment. Je sais à quoi c’est dû mais je ne sais pas comment faire pour mettre sur pause mon cerveau et je commence à en avoir assez d’être perpétuellement mentalement fatiguée. 2019 a été une année phare de par mon diagnostic, 2020 a été une année que j’espérais être un peu plus reposante pour me laisser le temps d’absorber la nouvelle alors j’espère que dans les mois à venir je parviendrai à enfin trouver les clefs pour mettre un peu sur pause mon cerveau qui me fatigue et que j’ai du mal à expliquer parfois.

Ah et puis ! En 2021 j’ai vraiment envie d’apprendre à faire de super beaux Latte. J’ai reçu une vraie belle machine à espresso pour mon anniversaire début décembre et depuis je m’entraîne à avoir la parfaite texture de lait et à doucement commencer à essayer de faire des dessins. Pour l’instant ça ne ressemble à rien mais j’adore cette nouvelle activité qui joint l’utile à l’agréable : me préparer de vrais bons cafés et les rendre en plus jolis. Ça me détend et j’adore l’idée d’avoir un objectif aussi cool que faire des beaux Latte.

Enfin, pour terminer cette année je souhaitais vous adresser mes remerciements : cela fera 10 ans en juin prochain que j’ai ouvert mon blog et si j’en suis là aujourd’hui, si j’ai la chance de travailler à mon compte et de faire ce que j’aime c’est aussi grâce à ce petit bout d’url enregistré sur internet. Je me sens particulièrement chanceuse et reconnaissante d’exercer un si chouette métier à dessiner tous les jours (ou presque !) alors merci. Je vous souhaite une belle année, pas parfaite, mais chouette et la plus douce possible et à l’image que vous vous la souhaitez ! Prenez bien soin de vous ❤️

16 commentaires sur “L’année passée, puis celle à venir

  • Avatar
    Repondre Lolli

    Bonne année 2021 !! Ton bilan est vraiment très intéressant, il résonne en moi, je m’y retrouve. J’espère que 2021 sera une année un peu plus sereine. Continue d’écrire, tes mots sont tellement beaux, j’adore venir ici, comme une parenthèse de douceur dans le quotidien. :)

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Très belle année à toi, mille mercis pour ton message je suis ravie que tu puisses t’y retrouver un peu ❤️

  • Avatar
    Repondre Claire

    Un très bel article, très agréable à lire.
    C’est vrai que les blogs ont moins la côte ces derniers temps, mais les blogues comme le tient restent de vraies pépites.
    Le partage, la richesse, l’humanité… Ça fait du bien.
    Je te souhaite le meilleur pour 2021.

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Merci beaucoup Claire c’est si gentil de ta part ! C’est toujours un tel plaisir d’écrire un peu et de conserver une plateforme qui nous appartienne entièrement Très belle année à toi ❤️

  • Avatar
    Repondre Alice

    Un très bel article Florence ! Je fais partie des résistants qui continuent de lire avec plaisir les blogs car je trouve qu’on a plus l’occasion d’aller au fond de la pensée qu’avec un post IG par exemple. Alors même si c’est moins régulier qu’avant, j’attends toujours tes articles avec impatience ! Je te souhaite une belle année :)

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Merci Alice ! J’ai envie de faire plein de choses cette année et continuer d’écrire ici en fait définitivement partie ! J’aime beaucoup Instagram mais c’est vraiment différent et puis on ne sait pas trop où ça va en ce moment… Très belle année à toi aussi ☺️

  • Avatar
    Repondre Bounza

    Je fais aussi partie des résistant•es qui continuent de lire avec grand plaisir les blogs… parfois je relis même la quasi totalité des anciens articles de mes blogs favoris, dont le tiens fait indéniablement partie :)
    Merci pour ce chouette article <3

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Oh merci c’est vraiment trop gentil ! Je te souhaite de passer une belle année ☺️

  • Avatar
    Repondre Cm

    Merci de prendre le temps d’écrire ce long article pour ton blog. C’est vrai qu’on en consulte moins qu’avant mais du coup, j’apprécie d’autant plus les longs articles, plus fouillés qu’un poste IG ! Et bonne année 2021 ! Qu’elle apporte ce que vous souhaitez

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Oui j’apprécie aussi beaucoup d’écrire ces longs articles (et ça m’évite mes éternelles légendes à rallonge sur Instagram haha), très belle année également, merci beaucoup ! ☺️

  • Avatar
    Repondre Julie

    Je te souhaite une bonne année 2021 :)
    Merci de prendre le temps de continuer ton blog, c’est toujours un régal de se poser (avec un thé brûlant) et parcourir les articles (je ne commente pas souvent, mais c’est ma « résolution » de cette nouvelle année :) )

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      C’est une chouette résolution ! J’oublie aussi souvent de commenter les blogs que je suis mais ça fait tellement plaisir de prendre quelques minutes pour laisser un petit mot ☺️ Très belle année à toi aussi, merci beaucoup pour ton mot ❤️

  • Avatar
    Repondre Fanny

    Je te souhaite une très belle année 2021, que les projets qui te tiennent à cœur avancent ❤️.
    Quel plaisir de te lire sur ton blog (décidément insta n’est pas fait pour les longs textes et je suis frustrée de passer à côté de storys potentiellement intéressantes car je ne suis pas scotchée à mon tel… ).
    De mon côté ma résolution est d’essayer de sortir un peu plus de ma coquille, ce que j’ai un peu réussi à faire dernièrement.
    J’angoisse toujours mais je me secoue un peu (exemple tout bête : j’ai accepté de participer à une vidéo YouTube pour parler jeux de société … bon c’est pas encore fait mais je vais au moins essayer alors que devant une caméra je panique ).
    En tout cas je tenais à te remercier car tes interventions (storys etc) sur l’autisme m’ont aidé à avancer et à comprendre certaines choses sur moi et à (un peu) moins me flageller quand « je n’y arrive pas ».

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Mille mercis Fanny c’est vraiment adorable, et je suis ravie que mes stories et mes textes puissent t’aider ❤️ Oh comme je te comprends pour la caméra ! Bon courage pour ça, si tu y arrives et que tout se passe bien tu seras super fière de toi (même si tu seras sûrement un peu stressée avant, ça vaut le coup si c’est quelque chose que tu as envie de faire !)

  • Avatar
    Repondre Laura

    Une très belle année 2021 Florence ! Comme toujours, ton article est très riche et c’est un plaisir de te lire. Je te souhaite d’avancer dans tes projets/intentions et de retrouver le sommeil (je suis passée par là je sais à quel point ça peut pourrir la vie).
    J’ai adoré ton univers cette année, ce mélange de Canada/photos/illustration/poésie m’a apporté un peu de douceur et en 2020 on en a bien eu besoin!
    Un grand merci d’avoir mis en vente ton projet d’automne c’était un coup de cœur absolu :)

  • Avatar
    Repondre Cécile - Plumedouce

    Très belle année à toi Florence !
    Oui, 2020 fut une année spéciale à bien des égards, mais j’avoue que j’en retire aussi beaucoup de positif, notamment niveau créativité, trouver mon rythme, prendre le temps… C’est aussi l’année où mon premier roman a été publié ! Que d’émotions !!!!
    En tout cas, je suis ravie de te suivre pour une nouvelle année ! J’avoue être pleine d’espoir pour 2021 ! :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.