La Boutique ferme (pour un temps)

Non non, ce n’est pas un titre d’article écrit pour vous appâter, aujourd’hui j’avais besoin d’écrire à propos d’une décision qui a été un peu difficile à prendre pour moi ces derniers jours. Cela fait maintenant quatre ans que je suis graphiste-illustratrice à mon compte (pour consulter mon portfolio et découvrir mes travaux) et également quatre ans que j’ai créé ma boutique du même nom, l’Atelier Mouette. Quatre ans que je jongle un peu entre les deux, entre les trois même avec mon blog, Instagram et le reste. Si au début c’était chouette, cela fait un an désormais que je me pose beaucoup de questions quant à l’avenir de cette partie de mon activité et que je songe à stopper ma boutique depuis quelques mois.

Il y a quelques mois quand j’y pensais, je ressentais pour être honnête un peu de peine. Ces derniers jours aussi d’ailleurs, j’y ai mis tellement de passion et d’énergie que je suis un peu triste de prendre cette décision. Mais j’y ai suffisamment réfléchi ces derniers mois pour savoir que c’est à ce jour la meilleure décision que je puisse prendre pour moi. Je le prenais comme un échec : arrêter quelque chose que l’on a créé j’ai toujours eu l’impression que c’était un peu ça, un échec. Les semaines et les mois ont passés et j’ai appris à être un peu plus bienveillante envers moi-même à ce sujet. Arrêter quelque chose ne signifie pas forcément abandonner, et abandonner ne devrait pas être aussi négatif que ce que cela semble être. Lorsque l’on a fait le choix de déménager à Montréal j’ai beaucoup pensé à la boutique, j’étais un peu paniquée : comment faire, est-ce que je continue, si oui comment…? Il y avait le choix de tout emmener ici avec moi, mais ce choix était assez compliqué à gérer financièrement car il ne suffisait pas d’emporter tout mon stock avec moi sans rien derrière, avec cette solution il fallait effectivement gérer l’aspect de l’import de marchandises destinées à la vente et ça, en plus d’être compliqué, ce n’était pas vraiment possible. Et si je m’y étais collée, il aurait fallu tout déclarer, tout dédouaner et à ce moment là (et même maintenant) je ne me voyais vraiment pas mettre autant d’énergie là dedans. Alors j’en ai parlé avec Vickie, ça faisait un bout de temps que l’on parlait de travailler ensemble un jour. D’ailleurs, c’est avec Vickie que je fait mon tout premier stage d’études ! Ça y est, c’était l’occasion parfaite ! Ça a été hyper chouette, je savais que c’était LA personne en qui je pouvais faire confiance et à qui je pouvais confier toute cette partie là de la boutique.

Alors pendant un an, c’est Vickie qui s’est chargée de préparer vos commandes, qui vous répondait souvent par mail et qui vous écrivait les petites cartes toujours glissées avec soin avec vos achats ! C’était vraiment chouette de discuter ensemble de la boutique, de ce qu’on avait envie de faire, de s’échanger nos idées et si j’en étais certaine, ça n’a absolument pas entaché notre amitié (on lit souvent qu’il ne faut jamais travailler avec ses ami·e·s, j’étais un peu inquiète tout de même avant de lui proposer mais je savais au fond que ça allait bien se passer). Mais ça faisait quelques mois que je voyais bien que ça ne fonctionnait plus aussi bien qu’avant, et là le souci c’est qu’à l’inverse d’avant où ce n’était pas si grave si un mois était moins bon qu’un autre puisque ça ne dépendait que de moi, ici je ne pouvais pas vraiment me le permettre puisqu’il fallait bien que je rémunère Vickie et que je me rémunère aussi moi si c’était possible. Ce dernier point est un peu passé à la trappe ces derniers mois. Vendre pour vous faire plaisir d’accord, mais vendre quasiment à perte ou avec un bénéfice nul… ce n’étais pas tellement quelque chose qui me faisait particulièrement plaisir . Et peu à peu, le fait que la boutique fonctionne moins bien a commencé à être difficile à gérer, parce que de mon côté, il fallait quand même que je mette de côté l’argent gagné pour pouvoir le réinvestir et aussi payer les impôts de cette année et cette balance là n’était plus du tout équilibré : je ne gagnais plus assez pour que ce soit jouable. Et puis, réussir à gagner de l’argent avec ma propre boutique c’était aussi chouette ! Avant de déménager ça fonctionnait plutôt bien et j’étais toujours confortable pour créer les nouvelles collections. Mais ça a un peu changé depuis et l’argent, ça ne s’invente pas et à force, cet argent des impôts n’était plus pris des ventes mais de ce que je gagnais avec mes contrats personnels. Vous vous en doutez bien, au bout de trop de mois ce n’était plus vraiment possible de continuer comme ça et à moins d’avoir un don venu d’on ne sait où, il fallait faire autrement. Il y aurait eu des solutions probablement pour que ça remonte, on a essayé plusieurs mois, mais pour que cela fonctionne vraiment la seule solution aurait été que je passe mes journées à travailler pour la boutique et ça, ça n’a jamais vraiment été un objectif à mes yeux. Ce qui me passionne au quotidien c’est mon métier : travailler pour plein de personnes différentes, parfois de grandes maisons d’éditions, d’autres fois pour des particuliers… je ne me lasse jamais ! Et la boutique était uniquement un moyen pour moi d’avoir mes propres projets à côté et de créer sans contraintes. Et puis ces contraintes sont arrivées et même s’il y en a toujours, elles devenaient de trop et masquaient le reste, la partie positive du projet.

J’ai plusieurs idées des raisons pour lesquelles ça ne fonctionnait plus aussi bien qu’avant, mais je sais que la principale est liée au fait que je n’en avais plus autant envie qu’avant. En tout cas plus maintenant : j’adore mon métier et la boutique n’a toujours été qu’un à-côté qui me permettait de créer des choses à la fois pour moi et pour vous. Si on était dans un monde parfait où l’argent ne régissait pas notre vie (= nos factures et le toit au dessus de notre tête), j’aurais probablement continué. J’ai souvent repoussé cette échéance en vous lisant, en lisant vos commentaires me partageant votre hâte de voir les nouvelles collections, en me demandant si telle ou telle illustration allait être disponible à la vente. Je n’avais pas du tout envie de vous décevoir ! Et puis, pour être sincère, je crois que cette décision d’arrêter vient aussi avec le fait que j’ai envie de faire une pause là dessus pour me laisser le temps de réfléchir à autre chose. Je suis constamment confrontée à des deadlines dans mon métier : des dates à respecter, des projets à terminer à temps…cette année j’ai eu l’impression que j’étais devenue ma propre cliente et que mon inspiration s’envolait avec : que je devais respecter mes propres deadlines pour créer de nouvelles collections et que les moments de pause que j’avais passaient à avoir cette pression dans un coin de ma tête. J’ai vécu une année compliquée et aujourd’hui je me rends compte que j’ai envie d’autre chose et que ce qui me semblait être un échec il y a quelques mois n’en est plus un ! J’ai besoin de faire un peu le vide et de voir mon quotidien autrement.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai pris la décision de mettre de côté la boutique pour un temps et de voir pour faire autre chose d’un peu différent plus tard. Pour l’instant donc, j’arrête. Mais promis, ce n’est que temporaire et si je ne compte pas reprendre la boutique telle qu’elle est actuellement, j’ai bien ma petite idée en tête. Pour être sincère, ma plus grande inquiétude est de vous décevoir : je sais que c’est une inquiétude un peu infondée mais elle est là. Si vous avez déjà été dans une situation similaire vous savez sûrement de quoi je veux parler. Parce que je reçois souvent des petits mots de votre part me demandant si telle ou telle illustration sera à la vente, si je compte un jour faire un pin’s Corgi, si je ferai un jour un agenda… et ces derniers temps ces messages me faisaient vraiment de la peine parce que je savais que j’allais arrêter mais que tant que je n’avais pas tout mis en ordre je ne pouvais pas encore vous le dire.

Merci ❤️

En tout cas, mille mercis pour tout votre soutien, vos petits mots adorables et votre excitation à l’approche de chaque nouvelle collection ! Ça a été un vrai plaisir et beaucoup de joie de dessiner toutes ces collections, de créer mes propres pin’s, d’inventer de nouveaux produits et de voir entre mes mains des produits que j’avais dessiné de mes mains. Et puis, seule la boutique s’arrête : le blog continue, je continuerai toujours de poster mes illustrations seulement, elles ne seront plus, pour l’instant, disponibles à l’achat. Et puis, si vous avez envie que l’on travaille ensemble n’hésitez pas à m’envoyer un mail ! Je suis toujours partante pour travailler sur de nouveaux projets et c’est exactement pour cette raison que j’aime tant mon métier !

Mais ? Et la boutique alors ?

Mais alors, la boutique, comment ça va se passer me demanderez-vous ? Et le Calendrier 2020 ?! Pas de panique, tout a été prévu : le Calendrier avait été mis en précommande pour une période donnée (il était disponible jusqu’au vendredi 15 novembre) me permettant de pouvoir passer les commandes des exemplaires achetés avant que je ne fasse le vide, je tenais absolument à vous le proposer avant d’arrêter. Pour le reste, tout le stock a été mis en soldes et doit être écoulé le plus rapidement possible d’ici la fin du mois de décembre ! Cet argent récolté des ventes me permettra notamment de pouvoir réfléchir un peu plus confortablement à la suite ! J’ai cette fameuse nouvelle idée en tête que j’aimerais développer pour le début de l’année 2020, il s’agirait toujours d’illustrations (plus de pin’s, de carnets ou de papeterie comme ce que j’ai pu faire jusqu’à maintenant) mais proposées différemment. J’ai pour l’instant seulement besoin d’un peu de temps, d’argent également et besoin également de voir ce dont j’ai vraiment envie de faire pour la suite. Je vous tiendrai bien entendu au courant dès que ce sera un peu plus clair dans ma tête ! Je garde toujours le compte Instagram de l’Atelier Mouette, je ne sais pas encore exactement comment je compte m’en servir donc là encore j’ai besoin de me laisser le temps d’y penser posément.

Pour accéder à la boutique

13 commentaires sur “La Boutique ferme (pour un temps)

  • Avatar
    Repondre marionromain

    encore une fois, bravo d’avoir réussi à considérer cette option avec sang froid pour prendre la décision qui te semblait la bonne. La route est encore longue et ponctuée, certainement, de bien jolies choses Florence !

  • Avatar
    Repondre Sophie

    C’est une décision courageuse et arrêter la boutique n’est pas un échec, c’est reprendre son souffle pour repartir en se sentant mieux et aller plus loin . Je te souhaites plein de bonnes choses pour la suite ! Et j’ai hâte de voir ce que tu prépares !

  • Avatar
    Repondre Odile Sacoche

    Quelle sage décision. Jamais facile à prendre. MAis comme tu le dis si bien « arrêter n’est pas échouer » (j’avais d’ailleurs écrit un article là dessus il y a looooooongtemps). Je pense que lancer un produit, c’est une de activités les plus difficiles, et pas toujours rentable. Je vois beaucoup d’indépendant galérer dans ce sens. Ne te culpabilise pas de trop en tous cas. Quel beau chemin tu as déjà fait ! Hâte de voir ce que tu nous réserves.

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Ohh c’est vrai oui, je me rappelle de ton article ! Merci beaucoup ❤️

  • Avatar
    Repondre Marie

    Pour moi, une page ne se tourne jamais vraiment complètement, on reste toujours imprégné des choses que l’on à vécu ou fait vivre. Ce n’est pas abandon, loin de là, il vaut mieux ne plus la faire vivre un temps, plutôt que de mal la faire vivre. Et puis c’est pour te consacrer à d’autres super projets ^^ Du moment que l’on peut toujours suivre ton très beau travail sur un réseau ou un autre, je serai contente ;)
    Je suis sure que pleins d’autres belles choses sont à venir.

    Bises

  • Avatar
    Repondre Fanny | Parenthèse Citron

    Il n’y a pas d’échecs, il n’y a que des nouveaux départs, le tout étant de se faire confiance et s’écouter, donc tu vas y arriver ! Je te souhaite de bonnes choses à venir avec tes nouvelles idées :) ❤

  • Avatar
    Repondre Rose de Biboun

    C’est tellement dur de prendre une telle décision et de ne pas le prendre pour un échec…je vois parfaitement de quoi tu parles et finalement etre en accord avec soi-même est d’une telle importance dans la créativité /création qu’il faut savoir s’ecouter. Tu as bien fait!! D’autant que ce n’est pas un échec mais juste une croisee de chemin, un bout de route que tu as fait pour mieux avancer…et passer maintenant à autre chose. Tout est bon à prendre et je te souhaite une belle route!!

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Merci beaucoup, c’est vraiment gentil ! Il faut se laisser le temps dans ces cas là je pense et ne surtout pas se précipiter. Je savais depuis quelques mois que j’allais probablement arrêter à un moment mais je n’avais pas envie de prendre cette décision trop rapidement alors je me suis laissée la possibilité d’y réfléchir sans me presser

  • Avatar
    Repondre Marion Hnd

    Il n’y a jamais d’échec mais que de belles expériences, auxquelles il faut savoir, parfois, mettre fin, pour en vivre de nouvelles. :) Quand j’étais freelance, le côté financier me faisait souvent paniquer… et cette perpétuelle remise en question qui nous fait faire les montagnes russes, tous les jours. Il faut savoir se laisser du temps pour réfléchir, mais aussi acter des décisions quand on sent que c’est le bon timing pour passer à autre chose :) J’adore ta créativité, pour être lectrice de ton blog, et cliente de ta boutique depuis un long moment :) J’ai hâte de voir les beaux projets pro et perso que tu pourras développer :)
    The best is always yet to come …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.