Être inspiré·e au quotidien

Que l’on exerce ou non dans une branche créative, l’inspiration est bien là le cœur même de ce qui nous constitue. Le nerf de la guerre, le fil conducteur de toute volonté de faire quelque chose de ses mains ou de son esprit. C’est chaque jour ce qui me fait avancer : être inspirée et trouver l’inspiration sont deux sentiments qui m’animent au quotidien. Pourtant, je suis certaine que vous avez déjà expérimenté une longue période d’inspiration réduite à zéro. Ce fameux syndrome de la page blanche n’est pas un mythe : combien de fois me suis-je retrouvée devant une page, blanche, vide de toute idée et complètement paralysée par le fait de ne pas savoir quoi faire. Et puis, je ne sais pas pour vous, mais ici, moins je suis inspirée et… moins je suis inspirée. Mais s’il y a bien quelque chose que j’ai appris au fil du temps, c’est que persister et se forcer ne mène jamais au résultat escompté et que la seule solution, est de faire deux pas en arrière pour quitter cette page blanche quelle qu’elle soit !

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler un peu d’inspiration.

Selon le Larousse, l’inspiration c’est le fait d’être enthousiaste, c’est le souffle créateur qui anime l’écrivain, l’artiste, le chercheur. C’est aussi un mouvement intérieur, impulsion qui porte à faire, à suggérer ou à conseiller quelque action. Et puis, de manière assez différente, plus organique mais pourtant tout aussi juste, c’est la phase de la respiration pendant laquelle l’air atmosphérique, riche en oxygène, pénètre dans les poumons. Pour moi l’inspiration c’est tout ça à la fois : trouver l’inspiration, c’est comme ressentir ce grand souffle d’air frais qui apporte avec lui mille nouvelles idées à coucher sur le papier. Que vous dessiniez, écriviez ou créiez d’une toute autre façon, c’est ce souffle là, un souffle abstrait, qui nous permet d’inventer et de faire descendre nos idées de notre cerveau pour les mettre en action.

Et de la même manière que notre respiration, l’inspiration parfois s’essouffle. Elle s’essouffle parce que l’on est fatigué, parce que l’on traverse une période un peu difficile, parce que notre esprit est trop accaparé par des pensées un peu trop sérieuses qui viennent alors complètement barrer le chemin à toutes ces autres pensées vivantes et créatives. Il y a plein de raisons mais le résultat est le même : vous avez l’impression d’avoir la tête soudainement vide alors qu’elle fonctionne pourtant à mille à l’heure certains jours.

S’il n’y a pas de recette miracle pour la faire revenir, la seule recette qui fonctionne vraiment étant de prendre votre mal en patience pour attendre le prochain wagon, il y a pourtant quelques astuces qui fonctionnent toujours pour alimenter votre cerveau et votre esprit et vous aider à vivre un peu mieux cette longue phase qui peut être parfois un peu désespérante.

1. Aller voir des expositions

S’il y a bien un conseil incontournable et pourtant plutôt basique ce serait d’aller voir des expositions. De toute sorte : une exposition d’art, sur votre ville, sur des fouilles archéologiques… Elles vous donnent à voir autre chose, vous font apprendre et découvrir sans que vous ne vous y attendiez parfois. Allez visiter le musée des Beaux Arts de votre ville, consulter les conférences à venir dans votre ville… bref, ouvrez-vous, sans consulter le programme parfois, juste pour le plaisir d’être surpris·e par ce que vous allez découvrir. Pour ma part, j’y fais toujours attention aux détails : j’y trouve de nouvelles textures, des associations de couleurs, une scénographie particulière qui me fait penser à quelque chose…

2. Prendre l’air

Garder le nez dans votre activité et vouloir à tout prix persister peut parfois fonctionner, mais parfois quand ça ne veut pas, il est plutôt contreproductif de forcer votre inspiration — et votre imagination — à venir. Prenez le temps de sortir, que ce soit en semaine si vous en avez la possibilité ou bien lors de vos jours de congés, le week-end ou à un autre moment, enfilez vos chaussures, prenez un carnet et un crayon avec vous et allez découvrir votre quartier, un quartier que vous ne connaissez pas, un bout de chemin que vous n’avez jamais emprunté ou bien allez vous asseoir sur un banc dans votre jardin préféré. L’inspiration est toute autour de nous et même si en rentrant, rien n’a changé, sortir prendre l’air ne pourra que vous faire du bien et vous faire prendre un peu de recul sur votre blocage créatif. Levez les yeux, ouvrez-les en grand et regardez bien autour de vous !

3. Lire

N’y a-t-il pas meilleur moyen que de découvrir d’autres univers que de vous plonger dans une nouvelle lecture ? Qu’elle soit fantastique, historique, autobiographique.. peu importe le genre, les livres sont une source inépuisable d’inspiration tant ils font appel à tout nos sens, de manière encore plus profonde qu’un film (ces derniers sont évidemment tout autant riches, La La Land est par exemple l’un des films qui m’a le plus inspirée en 2017). Il s’agit de mots, de couleurs, d’odeurs ressenties parfois. Ce que j’ai le plus aimé faire l’an dernier était directement inspiré de l’univers d’Harry Potter, je me suis challengée en Août en dessinant une vingtaine d’éléments tirés des livres et des films, le tout en m’imposant de n’utiliser que 3 couleurs. Résultat, j’ai adoré ça et d’après vos retours, vous aussi !  Il s’agit parfois seulement d’un tremplin pour vous donner une idée et vous faire faire quelque chose.

Pour voir les fameuses illustrations, elles peuvent être vues sur mon feed Instagram, mon profil Behance ou Dribbble (et sont sinon disponibles sur ma boutique !)

4. Regarder

Celui-ci est un conseil un peu plus pragmatique pour les personnes qui exercent un métier créatif (ou pas forcément) puisqu’il s’agit de vous construire votre propre veille : tout comme un·e Community manager fera de la veille pour se tenir au courant de son secteur, faire de la veille lorsque vous exercez un métier créatif est absolument primordial. Il ne s’agit pas de venir voler un style, il s’agit de s’informer des tendances, de découvrir de nouvelles techniques, des associations de couleurs et à terme, sans vous en rendre compte, de vous inspirer en mettant mentalement de côté des choses qui vous ont plues et que vous pourrez réutiliser à votre manière. Et puis, je reviens au point 2 : regardez autour de vous, par terre, dans les magazines, dans la rue… bref, emmagasinez de nouvelles choses visuelles peu importe où vous vous situez !

5. Patienter

Et puis au fond, je crois que le mieux est d’accepter qu’il y a parfois des périodes sans : où vous n’arrivez pas à faire et à penser. Je tends à être optimiste dans ces cas là : l’inspiration reviendra forcément, pas toujours aussi rapidement que vous l’auriez souhaité mais c’est là à vous de l’alimenter pout tenter de la faire revenir. C’est dans ces moments là qu’il faut se nourrir le plus possible de culture : découvrir de nouveaux podcasts, aller trainer dans les rayons de votre librairie préférée, avancer vos lectures en cours ou tenter de nouvelles séries pour vous aérer un peu l’esprit avec quelque chose de nouveau. Et surtout : profitez des périodes où votre inspiration est à son niveau maximum pour noter toutes vos idées et faire tout ce que vous avez envie de faire !

 

Et pour poursuivre un peu et vous inspirer, voici quelques liens que j’aime, de personnes, vidéos et discours inspirants et que j’avais envie de vous partager : 

The Fringe Benefits of Failure – Discours de J.K. Rowling à Harvard
Épisode 7 La Poudre – Pénélope Bagieu
Portrait of Iceland (vidéo)
Antartica (vidéo)

Safia Vendome – Je suis Safia depuis un certain nombre d’années sur YouTube et je ne peux qu’apprécier son évolution de ces derniers mois : elle semble s’être trouvée et ça se voit. Le résultat est doux, inspirant et toujours très juste, une merveille !

Natacha Birds – Dois-je vraiment vous présenter Natacha ? Sa multiplicité, sa passion, son œil et sa façon de toujours nous montrer de si jolies choses dans un quotidien parfois un peu gris fait que j’aime toujours tout ce qu’elle crée.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

9 commentaires sur “Être inspiré·e au quotidien

  • Repondre Chloé*

    Coucou Florence

    Je ne commente que très rarement mais cet article est vraiment top
    Je suis curieuse de tout et je n hésite pas à aller voir une expo, aller au cinema, se promener pour se ressourcer Je trouve qu’ on délaisse de plus en plus ces lieux de culture (avec la nvlle technologie c est tellement facile de se renseigner ou de trouver une info rapidement). La culture et la beauté se trouvent autour de nous, il faut juste ouvrir les yeux et savoir où regarder pour rêver

    N’hésite pas à faire des articles dans le même style, j adore

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Hello Chloé ! Merci beaucoup pour ton message, ça me fait super plaisir ! J’ai vraiment envie de développer un peu plus ce type d’articles cette année alors tant mieux si ça t’a plu :)

  • Repondre Lolli

    Ton article est frais et fait du bien au moral, nous ramène à l’essentiel car oui, souvent il suffit juste d’ouvrir les yeux et d’observer, de contempler le monde qui nous entoure. :)

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      On l’oublie vite à force de se laisser emporter par le quotidien ! :)

  • Repondre Mathilda

    Re (sur le blog cette fois ci)

    Tu as écrit un post qui tombe à un vrai tournant de ma vie. Je viens de finir une période creuse. Période de la page blanche. Des mois sans poster, avec presque la non-envie d’écrire et de prendre des photos. Peut être la pluie, continuelle tous les jours, ou le manque de motivation dû à des journées trop chargées. S’en est suivi un blog daté, qui ne me donnait plus l’envie de publier… Préférant passer du temps avec mes chats, ou flâner sous la couette le dimanche. Mais ces derniers mois, j’ai eu l’impression de stagner / d’attendre… Et je me relève. De tout ce brouillard. J’ai vu un film sur la vie de JK Rowling qui m’a donné envie de continuer. D’écrire, parce que j’écrivais il fut un temps. Mais je me relève aussi avec l’envie de reprendre en main le blog, je travaille sur son redesign, refaire plus d’articles lifestyle comme je faisais avant, réécrire, redessiner pour apprivoiser mon Ipad… Préparer notre voyage sur l’île Maurice… Me refaire une garde robe plus douce, pastelle … J’ai envie de lin, de franges, de couleurs naturelles… J’essaie chaque jour d’attendre cette inspiration qui me motive à nouveau. De la guetter, de la provoquer pour qu’elle soit plus dense! Ton article reflète bien la réalité de notre métier de créatrices aussi … S’illuminer au quotidien …

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Oh je suis désolée pour toi ! C’est tellement difficile d’être dans une période comme ça et de finir par constater qu’elle dure des mois et des mois au lieu de quelques jours comme on peut d’habitude s’y attendre. Je crois que oui : il faut la provoquer de ton côté mais tout en ne te mettant pas trop de pression. Elle finira par revenir, la période hivernale n’aide en rien et c’est souvent là que l’on a le moins d’inspiration tant le manque de lumière vient à nous déranger dans notre quotidien. Prends bien soin de toi et ne désespère pas trop ! :) Des bisous

  • Repondre marionromain

    Voilà un article qui me parle ! J’essaye d’appliquer ces conseils au quotidien, mais de temps en temps, il est bon de les relire écrits noir sur blanc, tellement c’est difficile de laisser de côté une chose sur laquelle on bloque. J’ai tendance à m’acharner et ne pas vouloir m’en détourner tant que je n’aurai pas résolu le problème, mais parfois, on perd moins de temps à laisser tomber l’affaire pour un temps qu’à s’entêter dessus.
    Merci pour cet article inspirant Florence !

    • La Mouette
      Repondre La Mouette

      Je suis complètement d’accord avec la fin de ton commentaire ! On a tendance à vite s’accuser soi-même de ne pas réussir à faire/produire alors que parfois quand ça ne marche pas, ça ne marche pas et prendre un peu de recul ne peut que faire du bien ! Merci pour ton petit mot :)

  • Repondre Clo’HEY!

    Je te suis beaucoup sur ton Instagram et j’aime beaucoup ton travail d’illustratrice mais aussi tes photos et les petites pensées du quotidien que tu partages avec nous. Je me sens assez proche de toi de par notre métier ( et notre anniversaire vive le 5 décembre ) même si je suis encore loin d’avoir ton talent et pas encore beaucoup de réseaux dans ce boulot. J’ai vu ton article quand tu en a parlé sur Instagram, je me suis dit qu’il fallait que je le lise. Et petit à petit je me suis aperçus que j’étais actuellement dans cette période creuse, celle de la page blanche et aussi celle où l’envie n’est pas là. Alors je me suis lancé et installé dans un café je viens de finir ton article. Je me reconnais beaucoup dans ce que tu dis. Et ça m’a fait du bien. Je suis plutôt stressé au quotidien et même si je connais ce syndrome de la page blanche des fois je me questionne et m’inquiète de me sentir amorphe et sans envie pour ce que j’aime faire habituellement ( l’illustration et la création d’objet ). Alors après ce petit article je suis un peu plus sereine et je vais en profiter pour faire un tour aujourd’hui. Allé prospecter dans la bibliothèque de la ville pour trouver de nouvelles idées et m’aéré de la maison.
    Encore merci pour ton bel article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.