• Petit quart d’heure photographique

    Aujourd’hui, comme promis, je vais vous parler d’un univers connu de tous, mais qui reste assez personnel pour beaucoup de monde, je veux parler de la photographie. Que l’on soit débutant, amateur ou professionnel, on a tous nos envies, notre façon de voir les choses et notre approche, notre sensibilité et notre imagination*. Et que l’on soit bon ou mauvais (façon de parler, puisque le beau est et restera toujours subjectif, mais je ne vais pas parler philosophie aujourd’hui), la photographie comme tout domaine de l’art en général reste quelque chose que l’on doit s’approprier et que l’on doit avant tout je crois, faire pour soi même, avant de vouloir le faire pour les autres.

    C’est en tout cas comme cela que je conçois mon approche de l’art, aussi bien du dessin, de la musique (puisque je fais du piano depuis maintenant plus de 10 ans) et de la photographie.

    Je crois avoir commencé en 2005 environ, avec le compact de mon père, le Samsung Digimax A40, un appareil que j’ai utilisé et utilisé, et finalement pour certaines images, à ce moment là, j’en étais plutôt contente, je me rappelle surtout d’une après-midi où il pleuvait des cordes, et où j’étais dans mon jardin, accroupie devant des fleurs à les photographier, elles et les gouttes qui s’accrochaient à leurs pétales (voir ci-dessous)

    Cette photographie est toute bête, mais vous devez connaître ça, lorsque vous faites quelque chose que vous trouvez vraiment chouette et qu’encore quelques années plus tard, vous vous rappelez de la fierté que vous aviez durant cette journée, et qu’au fond de vous, vous aimez encore ce que vous avez fait à ce moment là.

    Puis à force d’utiliser cet appareil, j’y étais habituée et j’avais exploré toutes ces fonctions, j’avais envie d’aller plus loin et j’ai attendu 3 ans avant d’avoir mon réflex, que j’ai encore maintenant, mon bon vieux Canon EOS 450D qui en a vu des choses. Je l’ai trimballé partout et il n’a rien, juste une petite tâche de peinture bleue sur le boîtier, que je ne juge pas utile d’enlever, parce que « ça fait souvenir ».
    Depuis j’ai ajouté un 35-80 (objectif presque inutile que j’ai eu grâce à un argentique canon), un 80-200 ainsi qu’un 50mm f/1.4.

    Au départ forcément mes photos étaient ridicules, j’explorais un peu, et puis il faut l’avouer, je ne m’y mettais pas encore vraiment. Puis 1 an plus tard à force de tâtonner, j’ai fini par trouver le genre de choses qui me plaisaient et dont j’avais envie, je sortais de longues heures dans la neige, je traquais ce petit rouge gorge qui sautillait lorsque mon mouvement n’était pas encore assez lent, je trouvais une jolie fleur, un joli arbre, parce que ce qui me plaît le plus, c’est ce qui reste attaché à la nature.

    A vrai dire, c’était un peu évident. J’ai toujours été du genre univers doux, poétique, musique parfois mélancolique, un peu fleur bleue et rêveuse, alors forcément mes photos s’en ressentent, ou en tout cas c’est ce qu’on a pu me dire. C’est toujours plus simple lorsque quelqu’un nous le dit, plutôt que de le constater soi-même.

    A mon anniversaire en décembre 2010, mes parents m’ont offert exactement le même polaroid (le polaroid 600) qu’ils utilisaient pour nous prendre en photo mon frère et moi quand nous étions petits, avec 2 jeux de pellicules, que j’ai complété avec une commande chez The Impossible Project, avec 2 pellicules couleurs & 2 sépia (je ne suis pas spécialement fan de ces dernières, elles captent très mal la luminosité et les photos sont quasi indéchiffrable, un mauvais point pour eux sur celles-ci donc).

    Puis le 18 octobre 2011 exactement, j’ai ouvert sur facebook ma page dédiée à ce que je fais, vous pouvez la trouver ici si vous désirez découvrir un peu plus mon univers.

    J’ai également commencé un projet 365 (366 donc…) en duo avec un ami d’enfance, qui est en ce moment en suspend, à la fois à cause de mes examens au départ, puis de mon emménagement, et maintenant c’est à cause de ma freebox qui ne fonctionne pas (mon copain m’avait dit qu’il fallait qu’on aille chez numéricable, j’aurai du l’écouter…), mais je compte néanmoins le reprendre, même si à vrai ce genre de projet ne correspond en réalité pas à ce que j’aime faire. Devoir être obligée de faire quelque chose que j’aime chaque jour a en général tendance à m’en éloigner et à me faire perdre ce qui me plaît dans cette activité.

    En décembre dernier, j’ai reçu de la part de Stefan Meyer, un photographe suisse, un argentique de chez Nikon, le f90x avec une pellicule n&b auquel j’ai ajouté un nikkor 50mm f/1.8 trouvé d’occasion à 80€.
    J’ai mis un certain temps avant de la terminer, ne trouvant pas forcément le temps, mais souhaitant aussi photographier une très grande diversité de sujets pour expérimenter et voir ce qui rend le mieux.
    Elle a récemment été enfin développée, et je vous invite à voir ci-dessous quelque clichés qui en sont ressortis.

    Maintenant, je ne cherche pas à faire des choses qui plairont forcément. Je fais des choses que j’aime avant tout, parce que ces images je les fais pour moi, et au final, certaines plaisent, donc tant mieux.

    Pour finir cette longue épopée, je vous propose un aperçu des clichés que j’aime bien dans ce que j’ai pu faire, ainsi que 5 conseils que je peux vous donner à propos de la photographie.

    Sur ce, à bientôt pour les prochains articles qui ne devraient pas tarder à arriver (suite de mon aventure internet : Free c’est fini, bonjour Numéricable !)

    ▶ Même si avoir du bon matériel est agréable, ça ne suffit pas, ce qui reste vrai et qui s’applique pour n’importe quel domaine, c’est l’entraînement et la persévérance. Sans ça, vous n’arriverez à rien.
    ▶ J’ai toujours retenu de mes années au collège cette citation de Lavoisier, qui ne s’applique pas qu’au domaine scientifique « rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ». Inspirez-vous, regardez autour de vous, des images sur internet, les formes des arbres, les couleurs, la lumière, pour vous créer votre propre style qui fera ce que vous êtes.
    ▶ Ne vous limitez pas. Si vous avez envie de faire quelque chose, donnez-vous les moyens pour le faire et allez-y, vous risquez de vous surprendre vous-même.
    ▶ Faites et refaites si vous utilisez un appareil numérique, puisque son avantage indéniable est de pouvoir prendre une infinité de photos. Mais ne tombez pas dans le piège d’en faire trop, il est très difficile ensuite de discerner celle qui est la meilleure, et c’est aussi une énorme perte de temps que de tout trier ensuite, et également d’espace sur votre disque dur ;)
    ▶ Mais surtout, faites vous plaisir.

     

    *
            
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI
  • ▲ WISHLIST

    Au bout d’un moment, à force d’économiser (pour le fameux nouvel appartement, J-15), je n’ai plus forcément envie de dépenser parce que tout me semble atrocement cher, même ce lot de 4 boîtes Tic Tac à la menthe extra fraîche… Mais j’aimerai quand même une nouvelle robe pour l’été, histoire de ne pas en avoir qu’une seule (même si je l’adore et qu’elle a déjà 5 ans d’âge), et j’aime bien celle-ci ci-dessus de chez Asos, même si elle implique de ne rien mettre en dessous et euh…. j’aime pas trop…, et aussi des jolies plantes et de quoi décorer un peu ce futur chez-nous… et surtout de quoi m’occuper, des trucs à faire moi-même, tout ça quoi ! :) Et ça fait 1 an que je bave sur cette lampe-maison trop chouette, et puis ces pots à épices sont géniaux, le chat-tirelire est inutile mais rigolo, et cette plante me fait de l’œil depuis des mois (et pour 2,99€…)
    Quelles sont donc vos envies du moment ?


           
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI
  • ▲ RETROSPECTIVE

    Chouette spectacle de danse classique pour aller voir une SuperCopine – Inscription sur Instagram Android – On peut enfin trouver de l’Arizona au U Express ! – Virée à Ikéa avec ma SuperCopine, et hot dog à 50cts à la clef – Le chat est de plus en plus stupide – Premiers cartons – Signature définitive du bail – Premières fraises de la saison (1kg à 1,50€… ) – Derniers examens de l’année – Clefs de l’appart, manque plus qu’à attendre le 17 mai pour emménager

           
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI
  • Le vaste marais de la vie,

    Cette année, je pensais avoir trouvé quelque chose qui pourrait me convenir, et me conduire vers un projet professionnel, un métier, un truc qui me plaît quoi. Et je crois qu’une fois encore, c’est raté, pas autant qu’avant, mais un peu, à 20% je dirai…
    Il faut dire que mon parcours est spécial, pas atypique, parce que ça m’agace parfois d’entendre ce mot à toutes les sauces et que je n’ai pas vraiment envie de me donner une particularité et de sembler différente. Non je suis comme tout le monde, j’hésite, je tatonne, je me loupe et je recommence.
    A la base, j’ai un bac arts appliqués, j’ai fait ça parce que j’aimais dessiner, et que bien que j’aimais lire, je ne me voyais pas aller en L. 
    Le lycée, c’était chouette, j’étais en internat alors c’était une grande famille… Même si à chaque début d’année je me posais les questions, j’adorais ce que je faisais et je m’amusais en cours (sauf en début d’année) et j’ai eu mon bac haut la main avec une mention.
    Et puis il a fallut choisir quelque chose pour après le bac. A 14 ans, je me disais que le design d’espace c’était chouette, puis l’année d’après, ça a été le design de produit (objet) et enfin, la communication visuelle. Et c’est vers cette dernière idée que je me suis tournée, un peu par défaut à vrai dire, il fallait bien avoir quelque chose. J’ai passé un entretien à Bellecour, une école privée d’arts appliqués à Lyon, forcément en privé, tant que tu payes, tu es admis, j’ai donc été admise. Mais sincèrement, payer pour une école ? C’est n’importe quoi. Lorsque Post bac m’a annoncé que La Martinière, une école plutôt réputée à Lyon (ne me demandait pas pourquoi Lyon… je n’en sais rien) m’avait acceptée, ça ne m’a fait ni chaud ni froid. J’ai juste fait « ah, cool », alors qu’intérieurement, je m’en foutais totalement.
    A ce moment là, j’aurai peut être du arrêter, aller à la fac au lieu d’aller vers quelque chose qui semblait ne pas me convenir.
    Après exactement 10 jours de cours après la rentrée, j’en avais déjà assez, j’ai tenté de vouloir changer, revenir en Bretagne et entrer à la fac, il était encore temps, mais ça ne s’est pas fait, et j’ai tenu jusqu’à février avant de réussir à faire accepter à tout le monde qu’il fallait que j’arrête, et j’ai écris cette lettre de démission pour ensuite la donner. C’était enfin terminé, d’un coup j’étais tellement soulagée que je pensais que j’allais passer des mois à trouver un travail, m’occuper, profiter de mon temps libre jusqu’à la rentrée d’après… Mais évidemment, vous le savez bien, les choses ne se passent jamais comme on le souhaite. Je n’ai pas réussi à trouver de boulot et j’ai fini par déprimer pendant 6 mois, jusqu’à septembre où j’ai commencé une licence en info-com à Rennes.
    Maintenant, il me reste 2 partiels, et tout va bien, je pense que je l’aurai mon année. Mais je suis de nouveau hésitante, j’aimerai servir à quelque chose, être utile, aider les gens, les soigner peut être… et c’est là que vient un gros problème. Le milieu médical et les hôpitaux m’ont toujours fascinés, mais est-ce que cela me conviendrait, et est-ce que je pourrai y arriver ? Je ne pourrai même pas avoir assez d’argent pour toutes ces années, et je n’ai jamais été forte en sciences, alors que pourtant j’aime ça et qu’en ce moment, je ressens le besoin de m’instruire dans ce domaine là. Et qu’après avoir été complètement plongée dans le milieu artistique, j’ai besoin de me plonger dans un milieu scientifique, un monde raisonné et calculé.

    Pourquoi ? Je n’en sais rien. #jesuisperdue
    Vous feriez quoi vous ?
    Quel est votre parcours ?

    Sinon à part ça, j’ai plein d’articles en prévision qui sont là encore en Brouillons :)

           
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI
  • ▲ BLABLABLA (ou parler pour ne rien dire)

    Allez aujourd’hui je raconte ma vie, puisque je suis en pleines révisions d’un futur examen (mardi 10 avril) totalement inutile, à savoir « apprendre à chercher des documents dans une bibliothèque ». Génial, quelqu’un tenté pour y venir à ma place, toi au fond de la salle ?
    Et vu que je suis en pleines révisions, je suis facilement distraite (enfin aujourd’hui, parce que la semaine dernière j’ai révisé pendant 6 heures tellement j’étais motivée).

    Mon chaton (de bientôt 1 an quand même, mais c’est toujours mon chaton) a enfin compris que si elle a envie de monter sur la table en passant par mes jambes (oui elle monte sur la table, je sais c’est pas bien, mais elle est têtue et n’en fait qu’à sa tête) il ne faut pas planter ses griffes dans lesdites jambes.
    Pour cet été c’est chouette, mes pauvres cuisses sont constellées de mini-marques rouges. Il paraît que le miel fait partir les cicatrices, il faudrait que j’essaye mais… ça veut dire qu’il faut que je reste une journée entière en short, debout, les jambes recouvertes de miel ?

                                                                                                           mimimimimimimimimimimimimi ♥ 

    J’ai trop hâte de déménager, on aura enfin un vrai salon, une vraie chambre, une vraie salle de bain (avec une baignoire ) et une vraie cuisine ! En plus de ça, je pourrai installer mon piano (enfin c’est pas mon piano à la base mais je suis la seule qui l’utilise à la maisonnée familiale) et apprendre le thème de Pokémon ^____^

     

    J’ai vu une jupe super chouette avant-hier sur Asos… mais elle coûte 59€. 59€ pour une jupe c’est dingue, ça reste un bout de tissu cousu aux deux extrémités, c’est ridicule !

    C’est celle là…. :’)
    Mais bon, sur les images ça a toujours l’air génial, et en vrai on déchante très rapidement parce que finalement, c’était pas si chouette qu’on le pensait. Et avec 59€ je peux manger pendant très longtemps, et une jupe ne me nourrira pas !

    59,33€
    C’est quoi ce délire en ce moment de remettre à la mode des motifs moches et vieux ? A h&m (temple des vêtements laids, avis personnel) j’ai vu une robe en pied-de-coq, rose et noire, mais est-ce que ça a une visée esthétique ou c’est purement conceptuel ? « Je porte du moche parce que c’est à la mode« .

    J’ai vu une robe en lamée or aussi, je suis sûre que si j’avais vraiment vomi dessus elle aurait été légèrement plus jolie…

    Enfin bref. h&m se dégrade de plus en plus, c’est moche et c’est cher (mais leurs débardeurs/tshirts/trucs unis et simples sont pratiques et pas chers, seul point positif du magasin :) )






    Sinon je suis dégoûtée. Je suis normalement en vacances vendredi prochain (pas demain, l’autre), donc je n’aurai qu’une semaine, vu qu’on devait à la base avoir ensuite une semaine de révisions, puisque les examens commencent le vendredi 27 (quelle idée de les faire commencer un vendredi…) pour se terminer le 5 mai. MAIS ! Ils ont eu l’extrême gentillesse de me mettre un partiel le 25, ce qui veut dire : pas de semaine de révisions, pas de vacances, et des révisions à bloc pour être au top.
    Du coup je me suis amusée à faire un petit calendrier d’examens huhuhu, mais il en manque un, vu qu’ils n’ont pas l’air décidé à nous le communiquer (ils sont gentils).

    Voilà pour cet article trèèèèès nettement inutile et totalement décousu, mais je n’aurai rien pu caser ailleurs sinon… j’ai « 4 articles sur le feu », et finalement il y avait eu une erreur d’adresse avec My Little Box, donc je la recevrai… je ne sais pas quand.
           
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI