• Ce voyage se raconte à haute voix, en prenant un accent d’un ailleurs inconnu

    Aussi longtemps que les hommes ne seront pas complets et libres assurés sur leurs jambes et la terre qui les porte, ils rêveront la nuit.

    Avant de faire mes études dans la communication, dans la même université que Vickie (coucou Vickie !), j’ai fait des études pour devenir graphiste…jusqu’à ce que je décide que je ne voulais pas en faire pour les autres mais pour moi, et que j’arrête tout pour rester dans mon coin avec mes petits bouquins, mes crayons, mes promarkers et mes feuilles blanches, comme une ermite dans le creux d’un grand arbre au milieu d’une forêt sombre.

    Mais je reste toujours cependant extrêmement friande de découvertes et notamment de livres qui me font rêver, parce qu’avant tout je suis et je resterai une grande rêveuse, désireuse de rester encore une enfant.

    Et je vais vous parler aujourd’hui d’un livre découvert en 2011 après sa sortie, que j’adore, écrit et illustré par Maya Mihindou, et qui m’a fait rêver de par son histoire et ses illustrations minutieuses et complexes, et de par sa leçon de vie extrêmement bien exprimée. Sans lire la suite, je vous le dis : lisez-le, ce livre est fantastique.

    Il s’appelle Sabine.

    Au village de Moabi, il y a Anys qui ne parle pas (et qui raconte l’histoire), Sasha et Blanca, et il y a Grand Mère l’Autre. 
    Quand Grand Mère l’Autre meurt, ils décident de partir la chercher de l’autre côté de la rivière, il paraît qu’elle est à Sabine, une ville loin de leur village.

    Mais l’histoire est plus profonde qu’un simple voyage, elle leur apprend la vie, ce qu’est la paix en temps de guerre. Ce livre raconte de façon très poétique et imagée la croissance à travers l’image du voyage. Ce que grandir implique sans s’en rendre compte, la découverte d’autre chose, les désillusions de la vie, la connaissance de soi et de l’autre.
    Et au final, l’apprentissage de ce qu’est perdre quelqu’un.

     « Blanca rêve d’être une sirène. Ma grand mère lui a juré qu’il suffirait de rester sous la pluie… Sasha et moi, on n’ose pas lui dire que c’est pas possible. »

    Les illustrations et la mise en page sont constamment différentes, rythmant l’histoire entre de grandes double-pages colorées sans textes, des cases façon bande dessinées, de la narration, des pages épurées… On ne s’ennuie vraiment pas, chaque illustration est encore plus belle que la précédente. Tout est fin, poétique, délicat mais aussi extrêmement dynamique. Les couleurs sont belles, choisies avec une très grande finesse et elles participent à l’univers mystérieux du voyage.
    Mais les illustrations sont aussi extrêmement particulières et peuvent ne pas plaire à tout le monde.

    C’est une petite perle que je vous présente là.

    Il y a des livres qui donnent envie de prendre une immense feuille et de s’enfermer des jours et des jours à la remplir et à déverser nos pensées, celui là en fait partie.
    Il me semble d’ailleurs qu’après l’avoir lu, j’ai peint une immense baleine sur un format de 2 mètres.

    Sabine, Maya Mihinfou, éditions Venusdea.
    Amazon, Fnac

    Dites moi si vous l’avez lu, si il vous donne envie, ce que vous en pensez, je serai curieuse de lire vos avis et de savoir si vous aussi vous l’avez autant aimé que moi je l’ai aimé :)

           
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI
  • ▲ PENSEES

    On est le 16 février et pour la 4ème nuit consécutive je n’ai pas réussi à m’endormir rapidement.  Dans ces moments là on cogite souvent, on s’imagine qu’il y a ...

    Lire plus
  • JolieBox de Février

    Aujourd’hui, je vous propose la Joliebox de Février, soit la Joliebox spéciale St Valentin, qui était attendue par beaucoup de monde suite aux messages sur leur page facebook nous annonçant ...

    Lire plus
  • Les 11 Questions

    L’heureuse imparfaite m’a tagué hier, et ça tombe bien, j’ai toujours trouvé ça amusant à faire. Mais qu’est-ce qu’un tag ?  On reçoit des questions d’une personne, auxquelles on répond, ...

    Lire plus