• Bonjour 2018 !

    J’ai rarement fait de vrais bilans complets : je fais parfois le point sur ce que j’aimerais pour l’année à venir mais aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler un peu plus amplement de cette année 2017 passée et des prochains mois à venir. Pour moi un bilan n’est pas forcément une manière de dire « regardez, j’ai fait tout ça ! » mais surtout l’occasion de revenir sur ce qui a marché ou non, ce qu’il faut améliorer. Car rien n’est jamais parfait et il n’y a rien de plus satisfaisant que de savoir qu’il nous reste plein de choses encore à accomplir !

    Lire plus

  • De la nécessité d’être (parfois) dans une case : non-mixité, discrimination et égalité

    L’été dernier, alors que je mangeais un burger vegan chez Hank (un délice en passant !) avec Claudia et Marie-Gabrielle, on s’est fait la réflexion qu’autour de nous les personnes qui mangeaient également un burger étaient très probablement vegans ou bien au moins végétariennes. Cette remarque toute bête s’est transformée en une réflexion agréable, que le temps d’un déjeuner on n’avait plus besoin d’indiquer que l’on ne voulait vraiment pas trouver de bout de bacon glissé par mégarde dans notre burger, que si, c’était vraiment important pour nous et que oui, les crevettes sont des animaux et que l’on n’a pas non plus envie d’en trouver dans notre salade. Plus besoin de répéter dix fois que non vraiment, le poisson non plus n’ira pas dans notre assiette et que le poulet est vraiment un animal, même lorsqu’il est coupé en fine tranches dans un emballage plastique. Plus besoin d’expliquer pourquoi est-ce que l’on refuse de manger de la viande et surtout plus besoin de justifier nos opinions.

    Lire plus

  • Travailler pour accéder au bonheur ?

    Et si c’était une belle connerie ? Et si le travail n’avait pas à être l’un des facteurs clef de notre bonheur personnel ? Et si le travail ne devait surtout pas être un pré-requis pour avoir une place au sein de la société ? L’atmosphère électorale aidant, impossible d’y couper : le travail est l’une des questions clefs de ce que seront ces 5 prochaines années, et plus encore.Lire plus

  • Hello 2017 ?

    Ça y est, il est là ! Après quelques jours de maintenance et de longues semaines de réflexion sur ce que j’avais envie de faire, le blog est tout neuf, prêt pour vous accueillir et accueillir plein de nouveaux billets !

    Cela fait longtemps maintenant que je ressens  le besoin de changer ma façon de bloguer. Sans pour autant de passer de thèmes à d’autres de manière radicalement différente, l’étiquette de blogueuse lifestyle me correspondant finalement plutôt bien, le temps où je postais 4 articles par semaine me semble loin et il a été remplacé par une envie (un besoin ?) de poster moins (pas forcément de poster mieux, ça c’est à vous de me le dire), pour être heureuse de venir écrire ici comme si je retrouvais un vieil ami auquel je n’avais pas parlé depuis longtemps.Lire plus

  • Légitimité, multipotentialité & entreprenariat

    Il y a presque un an, alors que j’entrais dans un restaurant à Paris où j’avais été invitée pour venir tester un brunch, alors que je sortais mon appareil photo en attendant d’être placée, venant tout juste de prononcer mon prénom, j’ai pu entendre cette phrase, prononcée de la façon la plus innocente et simple du monde « c’est vous, la journaliste ? ». J’ai eu un temps d’arrêt, un peu interdite, ne sachant pas bien si c’était réellement à moi que la phrase était adressée, étant loin d’être journaliste mais étant pourtant là pour une raison bien précise qui ressemblait en tout points à… une activité de journaliste. J’avais été invitée à venir tester cette adresse précisément et ainsi pouvoir en parler par la suite. Cela ressemblait donc en tout point à ce qu’un journaliste pourrait venir faire, carte de presse en moins. J’ai donc bafouillé un acquiescement, confirmant l’information car étant bien la seule dans l’entrée du restaurant avec un appareil à la main dans le but de parler dudit restaurant, et suis alors allée m’asseoir, prête à déguster le fameux brunch. Étais-je légitime ? Avais-je le droit d’être nommée ainsi ? Sur le coup, je me suis sentie franchement gênée tout en ne sachant pas vraiment comment réagir.Lire plus