• Sablés de Noël (façon La Mouette)

    Aujourd’hui, j’ai eu envie de faire des sablés. D’abord parce que les sablés c’est bon, mais aussi parce que je n’en fais jamais et enfin parce que l’année dernière j’ai eu des emporte-pièces adorables et parfaits pour en faire.
    Avec les doses que je vous indique, vous aurez de quoi faire entre 20 et 30 sablés.

    Pour faire ces sablés, vous n’aurez pas besoin d’énormément d’ingrédients, à savoir :

    – 250 grammes de farine

    – 125 grammes de beurre ramolli (et pas fondu attention !) (ici j’ai utilisé du beurre salé parce que je n’ai que ça, mais ça ne change rien, à part réhausser le goût des sablés)

    – 150 grammes de sucre

    – 1 oeuf

    – une cuillère à café de levure/bicarbonate de soude

    Préchauffez votre four à environ 180°C

    Commencez d’abord par mélanger les ingrédients secs ensemble (farine, sucre puis levure & bicarbonate de soude). Faites ramollir votre beurre environ 3 secondes au micro-onde (pas plus, le beurre fond très vite) puis incorporez le au mélange sec en le mélangeant avec une spatule (une maryse). Cassez votre œuf et continuez de mélanger pour obtenir une boule de pâte.

    Si vous souhaitez faire plusieurs sortes de sablés, séparez en autant de boules que de saveurs. Ici j’ai fait une boule à laquelle j’ai rajouté de la cannelle et une autre à la vanille.

    Avant d’étaler votre pâte, prenez soin de vous fariner les mains ainsi que votre plan de travail. N’hésitez pas à en rajouter également sur votre boule et pétrissez-la soigneusement jusqu’à ce qu’elle soit la moins collante possible.

    Une fois votre boule de pâte prête, étalez-là avec votre rouleau (ou votre bouteille de vin, ça marche aussi) de telle sorte qu’elle fasse environ 3mm d’épaisseur (vous n’êtes pas obligé de mesurer, n’ayez crainte). Après que vous ayez étalé la pâte, il suffit de « l’emporter-piècer » pour ensuite déplacer les formes obtenues sur un papier sulfurisé. Si jamais elles sont difficiles à décoller de votre plan de travail, utilisez une petite spatule ou un couteau très souple.

    Une fois vos futurs sablés bien confortablement installés sur leur feuille de papier sulfurisé, faites les cuire pendant environ 5 à 8 minutes (il faut qu’il soit très légèrement dorés sur les côtés mais pas plus sinon ils seront durs comme de la pierre, et croyez-moi, c’est difficile à manger sauf en les trempant dans du lait bien chaud). Une fois sortis du four, vous pouvez soit les laisser tels quels, soit en glacer quelques uns.

    Pour le glaçage, c’est très simple, munissez vous d’un bol avec un fond d’eau dedans, d’une petite cuilère et de sucre glace. Rajoutez le sucre dans le bol tout en remuant jusqu’à ce que le mélange eau-sucre glace soit un peu épais. Il vous suffit ensuite de badigeonner vos sablés puis de les placer au réfrigérateur pour que le glaçage durcisse.

    Et voilà c’est prêt, la seule chose qu’il vous reste à faire est de déguster vos sablés accompagnés d’un thé ou d’un grand verre de lait :)

  • Le Chocolat Chaud façon La Mouette

    Mercredi, me demandant quel genre de nouveau billet je pourrai rédiger pour m’occuper, j’ai décidé de jouer la carte de la facilité en vous proposant quelques idées entre « Favoris du moment », « Billet Capillaire » ou « Mode d’Emploi du Chocolat Chaud ».
    Évidemment, gourmands que vous êtes, c’est sans surprise que toutes les réponses se sont portées sur le Mode d’Emploi du Chocolat Chaud.

    Vu que je devais sortir en ville, j’en ai profité pour me procurer ce dont j’aurai besoin pour vous présenter ce fameux Mode d’Emploi et je m’y suis mise l’après-midi même, pas avec mon tablier parce que je n’en ai pas mais presque.

    Les ingrédients principaux dont vous aurez besoin pour cette recette sont bien évidemment le lait et le chocolat. Mais pour apporter encore plus de gourmandise et de chaleur je vous conseille très fortement d’y ajouter de la chantilly, des pépites de chocolat et de la cannelle :)

    J’ai utilisé une petite casserole pour d’abord faire chauffer le lait à feu doux, puis j’ai incorporé les morceaux de chocolats séparés en carreaux que j’ai fait fondre avec le lait doucement à l’aide d’un fouet. Ça ne m’a pas pris beaucoup plus que 5 minutes pour que la base de la préparation du chocolat chaud soit prête.

    J’ai mis 6 carreaux de chocolat pour 1 tasse de lait et ça m’a fait un chocolat très savoureux, si vous souhaitez quelque chose plus léger, je vous conseille d’en mettre seulement 4.

    Ensuite c’est tout simple, vous n’aurez juste qu’à verser la préparation encore chaude dans votre tasse préférée (j’en ai choisie une spéciale Noël, pour l’ambiance) puis vous armer de votre bombe de chantilly pour en couvrir autant que vous voulez votre doux chocolat. Il ne vous reste plus qu’à saupoudrer le tout de cannelle (ou de cacao en poudre, de vanille ou bien de curry, c’est comme vous voulez) puis y ajouter des pépites de chocolat qui vont parfaire le tout et rendre votre breuvage aussi gourmand et réconfortant que possible.

    Il ne vous reste plus qu’à attraper des clémentines, des cookies ou tout autre met qui vous fait plaisir, vous installer sous un plaid accompagné de votre nouveau goûter et de savourer ce moment avec délectation :) N’hésitez pas à partager vos astuces, vos petites préférences et vos recettes inratables, je serai ravie de les essayer ! :)

           
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI 
    Il est évident que tout image présente dans cet article m’appartient :) 
  • Des tartines pour l’été

    Quand un jour j’ai mangé chez ma copine Valentine (Coucou Valentine ! :D), elle avait préparé de délicieuses tartines qui depuis restaient dans mon esprit. Maintenant que l’on est en été, j’ai trouvé que ces fameuses tartines seraient parfaites pour un petit repas léger mais complet pour le soir (ou pour le midi, mais là, c’était le soir). Et puisque je suis géniale (ne me huez pas là bas au fond je vous entends !), j’ai décidé de vous présenter cette fameuse recette…
    Pour 2 personnes:

    6
    tranches de pain (non alvéolé!) (ou 4, si vous avez un tout petit appétit)
    1 poivron rouge
    1/2 buche de chèvre
    Sucre
    Miel
    ❝ Préparation ❞   
    La toute première chose que vous devez faire est de couper votre pain en tranches, ni trop fines ni trop épaisses, la tranche parfaite en somme, celle que vous aimez tartiner le matin ou que vous aimez manger au goûter. Réglez votre four à environ 150/180°C et placez votre pain sur votre grille pour faire légèrement griller les tranches et les rendre plus croustillantes, tout ça pendant environ 5 minutes (mais cela reste relatif, ouvrez de temps à autre votre four pour juger du croustillant).
    Pendant que vos tranches grilles, épépinez puis émincez votre poivron en petit cubes pour le faire ensuite revenir dans une poêle légèrement chauffée. Personnellement pour la prochaine étape je n’ai pas de grammage précis à vous donner, je cuisine souvent au pif, c’est pas forcément bien mais tant que ce n’est pas un gâteau, je ne fais pas attention aux doses.
    Rajoutez donc une cuillère à café de miel ainsi que du sucre (si vous tenez vraiment à des doses… disons 3-4 cuillères à soupe de sucre réparties pendant la cuisson) pour que votre poivron caramélise est devienne une sorte de compote. Normalement, ça commence à sentir très bon. Faites attention à ce que ça ne brûle pas, dès qu’il y a caramel, il y a un risque un peu plus important de tout faire brûler, soyez attentif ;)
    Lorsque vos tranches de pain sont prêtes, pendant que votre compotée se prépare, coupez votre buche de chèvre en tranches, 2 tranches par tartines, je vous laisse calculer selon le nombre de tartines que vous souhaitez obtenir à la fin. Disposez les simplement sur le pain puis remettez au four pendant environ 20 minutes. (*Edit de Valentine: Pour les gourmandes, un peu de crême fraiche sous les tranches de chèvre rajouteront du moelleux et du gout ! Recette testée et approuvée par de nombreux cobayes à de nombreuses reprises! )
    Une fois que votre compotée est prête et que les tartines le sont aussi (le chèvre doit être très légèrement doré et fondant), disposez les tartines sur vos plus jolies assiettes, recouvrez de poivrons caramélisés, ajoutez un peu de salade ou toute autre garniture qui vous plaît, assaisonnez et voilà, c’est prêt !
  • {Recette} Le riz au lait de La Mouette

    Depuis 2 semaines, je ne fais que ça. A toute heure, et même à 1 heure du matin, je ne peux plus m’en passer. Un petit saladier de riz au lait encore chaud et une cuillère, devant une série, et c’est idéal pour se réchauffer et passer une bonne soirée, surtout quand il y a deux cuillères dans le saladier.

    Je vous livre donc aujourd’hui ma recette, faite un peu au pif au départ, mais impossible à mon goût à rater, soyez juste attentif et patient, et vous aurez vous aussi la joie de vous délecter d’un saladier plein de douceur :)

    Pour cette recette vous aurez donc besoin de riz (évidemment) mais plus préférablement du riz rond. Ça marche aussi avec du basmati, mais un vrai riz au lait se fait avec du rond. Vous aurez aussi besoin de lait (entier) et de sucre en poudre. Vous pouvez aussi rajouter de l’extrait de vanille pour un riz au lait encore plus délicieux.

    Commencez par ajouter un demi litre de lait dans votre casserole ainsi que 4 cuillères à soupe de sucre en poudre, faites chauffer le tout jusqu’à ce que ça commence à bouillir. A partir de ce moment, ajouter votre dose de riz (je calcule avec un verre selon ce dont j’ai besoin, ajoutez donc la dose dont vous avez l’habitude par rapport à ce que vous souhaitez).

    Faites attention à surveiller le riz en remuant régulièrement pour que ça n’accroche pas, tout en ajoutant régulièrement du sucre, et en goûtant votre riz. La dose de sucre est à votre convenance selon si vous aimez un riz au lait peu ou très sucré.

    Ajoutez l’extrait de vanille pendant la cuisson, tout en continuant de remuer pour que la préparation s’en imprègne bien.

    Dans tous les cas, le fond de votre casserole risque d’accrocher, mais avec un peu d’huile de coude et de patience ça se nettoie ensuite très bien, pas d’inquiétude donc ;)

    La cuisson devrait prendre dans les 30 à 40 minutes, en gardant le riz à feu moyen. Le lait monte très vite gardez donc toujours un œil dessus.

    Une fois que votre riz semble prêt (n’oubliez pas de goûter encore une fois ^___^) vous n’avez plus qu’à le transférer dans un petit saladier et à attendre un peu en le remuant pour qu’il refroidisse.

    Et ça y est, c’est prêt ! :)

    Régalez-vous et n’hésitez pas à me faire part de vos avis et de vos potentielles astuces pour l’améliorer encore :)

    A bientôt ^__^

    En passant, désolée pour toutes les photos qui sont toujours assez jaunes, j’ai peu de lumière naturelle dans mon appartement, tout est donc à chaque fois éclairé à l’ampoule, et c’est vraiment pas top c’est vrai…

           
    N’OUBLIEZ PAS QUE VOUS POUVEZ AUSSI ME SUIVRE ICI