Carnet d'humeurs #1 - Réinventer sa manière de bloguer - La Mouette
Mood

Carnet d’humeurs #1 – Réinventer sa manière de bloguer

29 août 2016

IMG_0459

Avec l’effervescence des blogs de ces derniers mois, ce qui m’a semblé être comme une soudaine apparition d’une multitude de nouveaux blogs, de contenus et de personnes, j’ai vécu un passage à vide un peu déroutant : je me sentais éloignée et ce que j’écrivais ne m’intéressait plus autant qu’auparavant, j’avais l’impression d’écrire des choses creuses dans le seul but… d’écrire, sans rien de plus. Le fond n’était plus vraiment là et au final la forme non plus J’avais dans la tête ancré le fait qu’il fallait que j’alimente mon blog et même si, heureusement, j’écrivais des articles qui me plaisaient, parfois pour certains je le faisais en ayant moins de plaisir. Je culpabilisais énormément aussi : j’osais presque laisser à l’abandon mon blog, ce qui me semblait impensable il y quelques mois encore.

Depuis j’ai beaucoup réfléchi, j’ai continué de publier tout en écrivant plus de choses qui me plaisent. Mais j’ai ralenti le rythme, vraiment, c’est venu d’ailleurs en parallèle avec mon article à propos de cette éloge de la productivité. Tout ceci a résulté d’une envie de partager plus, de revenir sans doute à lorsque je débutais et que l’on a encore cette ferveur des débuts et cette envie de bien faire, tout ceci mêlé à une certaine douceur. J’ai un blog qui me plait, une interface que j’ai soigné et que j’ai faite évoluer pour la faire devenir à l’image que je voulais qu’elle soit. Même si il n’est pas parfait à mes yeux, rien ne peut vraiment l’être de toute façon, je l’aime tout de même bien. J’ai la chance d’avoir un espace où je peux m’exprimer, écrire ce que je veux, à n’importe quel moment sans aucune contrainte : je veux dire par là que personne ne me dicte ce que je dois y écrire, que je ne suis pas relue et que je n’ai pas de délais à tenir (sauf en cas de partenariats mais c’est autre chose, je fixe les délais moi-même). J’ai beaucoup moins de temps libre qu’avant, ça c’est un fait,  je travaille de chez moi (j’en parlais dans ce long billet !) et avec mon activité de graphiste je suis donc toute la journée devant mon ordinateur et n’ai donc plus cette coupure qui fait que je rentre chez moi le soir. Très récemment j’ai de plus débuté un projet qui compte énormément pour moi, à savoir celui de créer ma propre marque d’accessoires et de papeterie (je vous en parlerai en détail ici dans quelques semaines, en attendant vous pouvez suivre le compte Instagram dédié pour tout connaître sur les dessous du projet). J’ai donc plus de mal à me mettre à écrire en restant à la même place. Alors je me réserve des moments et ne me met pas trop de pression. Si je n’ai pas envie d’écrire, tant pis, ce n’est après tout pas si grave si le blog n’est pas alimenté régulièrement. Cet été je me suis enfin accordée une « pause-blogging », elle n’a durée que 2 semaines mais pour moi c’était déjà beaucoup. J’ai réalisé que mon rapport au blog était devenu différent, qu’il fallait qu’il change et que publier 3 à 4 fois par semaines n’était plus un objectif que je me devais de tenir. Pour cette rentrée, j’ai donc envie de ralentir le rythme, d’adopter un esprit plus slow, d’écrire quand j’en ai envie à propos de ce dont j’ai envie. De ne pas me forcer et de voir en ce blog un moyen d’échanger et de partager plus que d’un vrai journal à alimenter constamment. On verra bien ce que cela va donner, j’ai encore besoin d’y réfléchir pour trouver la meilleure manière de réinventer cet espace. Vous me suivez ? :)

En attendant tout ça, je vous souhaite un excellent début de semaine, prenez soin de vous !

👉 Comme j’ai pu l’évoquer sur Facebook et Instagram, il y aura, c’est certain, quelques billets qui vont arriver pendant le mois de septembre pour vous parler de mon organisation actuelle et du travail en freelance puisque ça avait l’air de beaucoup vous intéresser et que j’ai plein de choses à dire à ce sujet.

You Might Also Like

11 Petits mots

  • Reply D'encre et de sel 29 août 2016 at 10 h 45 min

    Un article très intéressant !
    Ce n’est vraiment pas facile de trouver son rythme lorsque l’on blogue. Au début, c’est vrai, on est pris d’une sorte de frénésie à vouloir publier tout le temps, sur tout et rien. On se compare aux autres (je parle en tant que « jeune » blogueuse) et on a peur de n’être lu par personne. Et puis après il y a une petite lassitude, une sorte de culpabilité qui s’installe lorsqu’on ne « publie pas assez ». Mais il y a aussi la vie que l’on mène à côté, les autres activités, la vie de famille, le boulot, les amis. Il faut pouvoir se dégager du temps pour tout. Je crois que, comme tu l’expliques, le plus important c’est d’écrire avec envie et plaisir, sans se forcer. A partir du moment où ça devient une sorte d’obligation, le ver est dans la pomme.

    Bonne continuation à toi, je viens toujours par ici avec plaisir ;-)
    Bises!

  • Reply Sandra 29 août 2016 at 10 h 48 min

    C’est marrant, il y a quelques semaines (et hier j’ai remis le couvert), j’ai posté des choses similaire….et quelque part, ça me rassure de te lire. Ca fait trois ans et demi que je blogue, les choses ont tellement changé…Mais je m’aperçoit qu’en réalité les personnes qui ont commencé il y a un moment maintenant passent souvent par les même phases. C’est rassurant et bizarrement, motivant aussi. J’adore te lire, j’adore te suivre même si je suis très silencieuse, mon grand défaut de lectrice. Tu as du talent, et pas que pour bloguer! Alors je continuerai de te suivre avec plaisir, même si tes posts ne sont pas réguliers, l’important c’est ce coeur que tu y mets à chaque fois. C’est ça qui compte vraiment.

    Bises,
    Sandra

  • Reply Dans les tiroirs de Jul 29 août 2016 at 11 h 05 min

    C’est un article très agréable et très intéressant à lire. Je crois que tu as mille fois raisons de revenir à un mode « slow », et je ne crois pas que tu perdras une seule lectrice: après tout, qui ne préfère pas lire un article motivé et enthousiasmant de temps en temps, plutôt que plein d’articles écrits sans motivation? :) Je commente rarement, mais je tenais à te dire que j’aime beaucoup ton univers.
    Julia

  • Reply Fugu 29 août 2016 at 11 h 11 min

    Même si mon blog est tout récent, il n’est pas le premier et j’ai connu les mêmes phases, jusqu’à l’abandon pur et simple (en fait j’aurais bien aimé y revenir mais trop tard, mon nom de domaine avait été racheté par des publicitaires chinois huhu).
    Je te comprends donc, et j’admets qu’aujourd’hui mon rapport au blog a changé, je me prends beaucoup moins la tête et curieusement, j’y prends aussi plus de plaisir (peut être la frénésie du début comme tu dis, mais j’en doute). En tout cas le fait est que je m’amuse, mon blog est ma cours de récréation. :-)

    Je te souhaite de trouver ta « manière de bloguer » qui pourra t’apporter ce que tu souhaites. :-)

  • Reply Atlante 29 août 2016 at 18 h 12 min

    Bonjour, je ne blogue pas, mais je lis régulièrement plusieurs blogs, dont le vôtre. En fait, je lis quand j’ai envie, par hasard parfois, pour prendre des nouvelles de mes bloggers favoris d’autres fois. Je dirais que j’y passe une heure par semaine en tout. Ce qui me plait c’est de lire vos decouvertes, vos passions, de vivre autre chose à travers vous tous bloggers. Du coup naïvement je pensais que c’était l’envie qui animait l’écriture et puis hier j’ai découvert qu’on pouvait être rédacteur web free-lance et rédiger des billets pour des blogs a 0,01€ le mot, j’en suis restée atterrée et surprise, et aujourd’hui je lis votre réflexion et en filigrane je comprends quil en fait une certaine compétition/ pression à poster. Et bien je vous assure que vous avez mille fois raisons, moi je m’en fiche quil y ait des tonnes de billets, ce qui m.importe c’est ce que j’y lis! amicalement atlante

  • Reply Orcrane 29 août 2016 at 19 h 43 min

    Coucou!
    C’est important d’écrire que si on a l’envie; si on a quelque chose à dire. Pour moi, ça doit être un reflet de la vie. Il y a des moments dans la vie, où rien ne se passe et d’autres où tout ce passe… Écrire en adéquation avec soi-même, c’est aussi ça, à mes yeux. Je te souhaite bonne chance dans ta carrière de free-lance!
    Des bisous ♥

  • Reply petite_dieu 31 août 2016 at 0 h 03 min

    Cela fait 11 ans que je bloggue mais pas forcément sur le même. J’ai connu des pauses plus ou moins longues mais je finis toujours par reprendre car au fond, j’aime pouvoir écrire et m’exprimer…
    En tout cas, je suis d’accord avec FUGU, c’est important d’écrire que si on a l’envie / si on a quelque chose à dire.
    Je suis ton blog depuis quelques mois et c’est toujours plaisant de lire tes articles. J’espère que tu continueras.

  • Reply Tinhy 3 septembre 2016 at 15 h 39 min

    Je me retrouve beaucoup dans ce que tu écris. J’ai d’ailleurs commencé à écrire sur un sujet assez similaire. Je me pose beaucoup de questions en ce moment sur l’utilité de mon blog, sur sa légitimité. Depuis que j’ai commencé mon stage, c’est un peu compliqué pour moi de jongler entre toutes les choses que j’aime.
    Quoi qu’il en soit, je pense que c’est bien de se remettre en questions de temps en temps et de faire des pauses pour savoir ce que l’on veut vraiment. Tu as plein de beaux projets, ta vie change et c’est donc normal que tu ne blogues plus de la même façon :).

    Dans tous les cas, on te suivra toujours :p

  • Reply Camille 5 septembre 2016 at 16 h 21 min

    Ta manière d’envisager le blogging me parait apaisante et j’aime entendre (lire) des constatations aussi basiques que « je vais bloguer quand j’en ai envie » venant d’une « grande » blogueuse. (enfin, à mon humble avis…!)
    J’avoue que je traîne beaucoup sur la blogo depuis quelques jours et je la pratique à petite dose depuis bientot deux ans, mais c’est toujours aussi « taumatique » de voir les blogueuses partager, re-partager et engranger leurs articles au rythme effréné d’un TGV. A côté, on se sent petit, mauvais (surtout mauvais en fait je crois) alors qu’on est absolument pas tenu d’avoir ce rythme, et que le but reste de se faire plaisir.
    J’aime la blogo, mais je crois qu’il est bon de la regarder de loin parfois, pour éviter de se mettre la pression…
    En tout cas, un grand merci pour ces mots, ils font du bien.
    Bisous !
    Camille

    • Reply La Mouette 5 septembre 2016 at 18 h 04 min

      Oh merci beaucoup Camille ! C’est difficile parfois de se dire « allez, là j’arrête et c’est pas grave » alors que pourtant ça fait du bien et il vaut mieux ralentir la cadence plutôt que d’en finir complètement écoeuré :) Des bisous !

  • Reply BILAN 2016 | Friendly Beauty – Blog green, positif et breton – Bien être, slow cosmétique, végétalisme, voyages, jolies choses… 4 janvier 2017 at 13 h 24 min

    […] l’impression que je suis arrivée dans cette vague « creuse » dont parlait Florence en août dernier. J’ai eu le sentiment d’avoir « fait le tour », […]

  • Répondre